vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
TV5MONDE
sso_title
sso_description
Histoire04:49

La révolution russe

La grande explication

Le 23 février 1917, à l’occasion de la journée internationale des femmes, des milliers de manifestantes défilent dans les rues de Petrograd, l’ancienne Saint-Pétersbourg. Au fil des heures, le cortège prend de l’ampleur : les femmes sont rejointes par des hommes. Le rassemblement pacifique tourne à l’insurrection et trois jours plus tard l’armée impériale reçoit l’ordre de tirer sur la foule. Mais très vite, les soldats refusent d’obéir et se rangent aux côtés des manifestants. C’est le début de la révolution russe qui s’apprête à faire basculer l’histoire du pays.

Pourquoi le peuple est dans la rue ?

En février 1917, cela fait trois ans que la première guerre mondiale a éclaté. Sur le front est, l’armée russe, que l’on croyait invincible, est décimée par les offensives ennemies. Les victimes se comptent par centaines de milliers. Les troupes, épuisées, manquent d’équipement et doivent affronter le terrible hiver russe qui est de retour. Glacial avec ses températures qui chutent à -40°… A l’arrière, la vie est de plus en plus pénible. Les récoltes ont été mauvaises et la nourriture se fait rare. Malgré le froid et la faim, les hommes et les femmes travaillent de toutes leurs forces pour l’effort de guerre. Cette maudite guerre que l’on hait et que l’on voudrait voir se finir enfin…

Du pain et la paix !

Mais le Tsar Nicolas II, qui règne en maître absolu sur ses sujets, reste sourd à la colère du peuple. Alors à Petrograd, la capitale impériale, la révolte gronde… Le 23 février, après avoir appris que la nourriture serait désormais rationnée, les femmes descendent dans la rue. Elles réclament du pain. Et la paix ! Le lendemain, près de 150 000 ouvriers les rejoignent et se mettent en grève. La fièvre monte. Dans les jours qui suivent, les revendications deviennent de plus en plus politiques : le peuple réclame la chute du Tsar et l’instauration d’une démocratie ! La révolution est en marche…

La fin des tsars

Le 2 mars 1917, quelques jours à peine après le début de la révolution de février, le tsar Nicolas II abdique. Son frère, le grand-duc Michel Alexandrovitch, désigné pour prendre sa succession renonce au trône. La dynastie des Romanov, au pouvoir depuis plus de trois siècles, s’effondre.

Une euphorie de courte durée

Soldats et ouvriers s’organisent en assemblée, le soviet de Petrograd, et s’associent aux députés pour former un gouvernement provisoire. Ce dernier proclame la liberté d’expression, abolit la peine de mort et instaure le suffrage universel !  Une vague d’espoir immense submerge le pays. Dans l’euphorie générale, on oublie la misère, le froid et la guerre. Pourtant, la guerre est bien là et les pénuries se font de plus en plus rudes. La population russe est désabusée par ces mesures tant attendues qui n’arrivent jamais : l’augmentation des salaires, la réduction du temps de travail, un partage plus équitable des terres… Sa déception est à la hauteur de l’espoir qui hier encore la faisait vibrer. A l’été 1917, le peuple, excédé, redescend dans la rue. Pourtant, c’est dans l’ombre qu’une nouvelle révolution se prépare…

Lénine, Trotski et la dictature du prolétariat

En octobre 1917, dans l’ombre de l’agitation populaire, deux hommes préparent minutieusement une insurrection armée pour renverser le gouvernement provisoire. Vladimir Ilitch Lénine, le fondateur du parti bolchévique, un parti révolutionnaire marxiste et son fidèle allié Léon Trotski, qui vient de prendre la présidence du soviet de Petrograd. Leur objectif ? Se séparer du gouvernement provisoire ! Le pouvoir au soviet ! Ils veulent en finir avec la guerre et instaurer une dictature du prolétariat : une société sans classe, dans laquelle le pouvoir n’appartiendrait qu’au peuple !

Lénine à la tête du premier pays communiste

Dans la nuit du 25 octobre 1917, des centaines de partisans bolchéviques s’emparent du palais d’hiver où siège le gouvernement provisoire. Le lendemain, Lénine prend la tête du pays. La Russie devient le premier pays communiste de l’Histoire, et donne naissance, en 1922 à l’URSS, l’Union des Républiques socialistes Soviétiques.

 

Découvrez tous les épisodes de La Grande Explication.

 

Réalisateur : Flore-Anne d'Arcimoles

Nom de l'auteur : Flore-Anne d'Arcimoles

Producteur : INA, France Télévisions, RTS, avec la participation de TV5Monde et Swedish Film AB

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 15/09/20

Modifié le 15/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par