Vidéo : Le débarquement : une autoroute sur la mer

vidéo suivante

Contenu proposé par

Histoire01:51

Le débarquement : une autoroute sur la mer

Un village français, ils y étaient...

Le tournant de l'histoire et l'une des prouesses technologiques qui a permis la réussite du D Day : le port artificiel autonome.

La réussite du Débarquement est due à une très bonne préparation, dans le plus grand secret, mais aussi à des prouesses technologiques comme le port artificiel autonome

Une technique réussie à Arromanches.

Puisque tous les ports sont tenus par les Allemands, il faut créer un port artificiel autonome, résistant, qui permet aux navires de délivrer leurs hommes et les véhicules : 150 000 hommes et 20 000 jeeps et chars pour le 6 juin ainsi que le reste des troupes et du matériel dans les semaines suivantes.

Plus de 4 millions de soldats, regroupés en Angleterre, doivent traverser la Manche pour vaincre l’Allemagne nazie.

Un exploit technologique hors norme demandé aux hommes du génie militaire.

Comment ont-été construits les ports artificiels autonomes ?

Omaha et Arromanches sont les 2 plages envisagées. La météo rend Omaha impraticable. La tête de pont se fera à Arromanches et ses 3 kilomètres de plage.

147 caissons Phœnix sont remorqués d'Angleterre, ils ont chacun la hauteur d’un immeuble de 5 étages. On les coule pour protéger l’intérieur des ports de la houle. Ensuite sont installées des plateformes où accosteront les navires. Ce sont des routes de fer qui doivent supporter des chars de 40 tonnes et qui sont articulées pour bouger et suivre la marée.

Ces jetées flottantes sont le lien avec la terre ferme. 20 % des troupes passeront par Arromanches ainsi que le quart du ravitaillement.

Producteur : France 24

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2020

Publié le 22/07/20

Modifié le 23/07/20

arrow
voir plus