Vidéo : L’œil

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences et technologie24:41

Petit Pierre, six ans, observe un papillon multicolore. Nous pénétrons dans I'un de ses yeux pour y discerner I’image perçue, inversée. Décomposée, celle-ci va se trouver véhiculée par le nerf optique jusqu'au cerveau qui va la reconstituer.

Nous voici avec les rais de lumières qui « font » la couleur. Nous approchons pour faire connaissance de petits personnages photons. L'un d'eux, un joyeux drille, volubile, nous prend pour témoin de tout ce qu’il sait faire. Puis, joyeux, il va activer un électron qui passe par là. Et nous pourrons voir qu’il ne nous a pas menti : un électron excité par un photon de lumière, c'est plein d’énergie. Ce qui chagrine pourtant notre photon, c’est que Petit Pierre, qui regarde le papillon, ne le voit pas, lui. Avec toutes les grimaces qu’il fait, cela ne lui semble pas croyable...

Pierrot observe toujours et nous suivons le chemin qui règne jusqu'à une cellule de contrôle du nerf optique, où règne une grande activité. De rapides messagers arrivent là, porteurs d’informations qui donneront lieu à des instructions aux muscles ciliaires pour régler la tension du cristallin, etc… De nouveaux messagers vont détaler à toute allure. Nous suivrons encore leur course, qui ne sera pas sans incidents comiques, et ce jusqu'à ce que les ordres soient transmis, et exécutés.

Comment réagit l'œil humain ?

Voici que le vent se lève et Pierrot, qui reçoit une poussière dans l’œil, frotte celui-ci d’une main pas très propre. L’œil est irrité. Près de la piscine des larmes, le gradé de service reçoit l’ordre d’augmenter la sécrétion de larmes, sans oublier les enzymes antimicrobiens. Ces derniers, petits personnages armés de serpillières et balais-brosses, tels des laveurs de carreaux, plongent aussitôt dans l’eau de la piscine. Ils vont bientôt apparaître avec un flot au coin de l’œil dont ils nettoient les impuretés avec conviction. Les voici qui aperçoivent quelques virus-Nabots qui ont pris pied là. Instruments de travail brandis, ils s'élancent à leur poursuite. Les virus seront emportés par quelques larmes.

Zoom arrière pour voir la paupière qui cille et nettoie l’œil comme le ferait un essuie-glace. Les particules nuisibles ou virus seront amenés au coin de l’œil, d’où ils vont s’écouler par le canal lacrymal qui se déverse dans le nez. Pierrot se mouche bruyamment. Maman Pierrette vient près de lui et voit ses yeux rougis et les mains peu propres du garçon. Elle fait : « Combien de fois t’ai-je dit de ne pas frotter tes yeux avec des mains sales ! C’est comme ça qu’on attrape des conjonctivites » !

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 20/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par