Vidéo : Reconquista et origine du drapeau corse

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:35Publié le 23/09/2021

Reconquista et origine du drapeau corse

Clin d'œil en Méditerranée

Si je vous dis « Reconquista », « roi d’Aragon », et « origine du drapeau corse », voyez-vous le lien ? Non ? Alors suivez le guide !

Les luttes de Reconquista

Aujourd’hui, penchons-nous sur un petit bout de la grande histoire. Cinq années suffirent aux troupes musulmanes pour envahir l’Espagne, au VIIIe siècle, de l’an 711 à 716. En revanche, ce que l’on appellera « Reconquista » c’est-à-dire le retour des territoires entre les mains des rois catholiques, nécessitera 7 siècles d’efforts, d’alliances et d’âpres combats et ne se terminera qu’en 1492 par la capitulation de l’émir Boabdil, le dernier roi musulman d’Espagne, désespéré à l’idée d’abandonner ses palais de Grenade.

Au fur et à mesure des luttes de Reconquista vont se former deux puissants royaumes, la Castille et l’Aragon. En 1096, Pierre 1er d’Aragon veut reprendre la ville de Huesca, dans le nord de l’Espagne. Il affronte les Maures à la bataille d’Alcoraz. Ce sera une belle victoire chrétienne qui méritera sa bannière.

La longue histoire de la croix de saint Georges

Pour ces pieux chevaliers persuadés de la présence de saint Georges à leurs côtés, ce sera donc la croix de saint Georges, représentée par une croix rouge sur un fond blanc avec une tête de Maure dans chaque coin. Allusion sans doute, aux quelques ennemis décapités sur place. Cette bannière, nous allons le voir, aura une longue histoire.

Contenu à l’est par le royaume de Castille, le royaume d’Aragon s’agrandit au nord par l’acquisition de la Seigneurie de Montpellier, puis du royaume de Valence, la Provence, vers la mer par la reconquête des îles Baléares, enfin la Sicile, à la suite des Vêpres siciliennes, en 1282.

En 1297, le pape Boniface VII cède la Sardaigne et la Corse à Jacques II d’Aragon. La Corse restera une possession lointaine pour les Espagnols, qui en laissent la gestion au royaume de Gênes. Toutefois, le roi d’Aragon, pour marquer son emprise, ordonnera que flotte sur la Corse et la Sardaigne la fameuse bannière d’Alcoraz. La Sardaigne la conservera jusqu’à nos jours. Il en ira différemment pour la Corse. Il faudra attendre Charles Quint, au XVIe siècle, pour voir une présence effective des Espagnols en Corse, à Bonifacio.

Pascal Paoli fait adopter le drapeau corse actuel

En 1736, Théodore de Neuhoff, roi de Corse, politiquement proche du roi d’Espagne, ne conserve de la bannière d’Alcoraz qu’une simple tête de Maure. Exit saint Georges et sa croix rouge. C’est en 1760 que Pascal Paoli fait adopter le drapeau corse tel que nous le connaissons : tête de Maure, fond blanc, bandeau relevé sur le front.

De nos jours, la croix d’Alcoraz orne toujours le blason de l’Aragon.

Au XXIe siècle, que reste-t-il des liens particuliers entre l’Espagne et la Corse ? Peu de gens le savent, mais de nos jours, Philippe VI d’Espagne, porté sur le trône en 2014, conserve, entre autres titres symboliques, celui de « roi de Corse, » héritage de son lointain parent Charles Quint. 

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Nom de l'auteur : Anne-Laure Gérôme

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Année de diffusion : 2018

Publié le 23/09/21

Modifié le 23/09/21

Ce contenu est proposé par