Vidéo : Trier, ranger et classer les animaux

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences et technologie30:04

Trier, ranger et classer les animaux

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, les profs de SVT Fanny et Christophe se demandent comment identifier les individus que l'on trouve dans la nature.

Téléchargez le support de cours en PDF.

La clé de détermination

Pour reconnaître un animal et le classer, les scientifiques utilisent une classification. C’est un système à partir de critères. Elle est composée en groupes, qui eux-mêmes, sont composés de plusieurs sous-groupes.

 

Pour identifier un animal ou un végétal, il faut d’abord utiliser une clé de détermination. Cet outil permet d’identifier une espèce vivante (animale ou végétale). Il est basé sur l’observation morphologiques des espèces (Ont-ils des cellules ? Ont-ils un squelette osseux ? Combien de pattes ont-ils ? Ont-ils une bouche ? etc.)

 

Prenons un gerris (insecte), une araignée, une ablette (poisson), un brochet (poisson) et une écrevisse américaine et observons-les :  

Morphologie d’un gerris :      

  • Un thorax
  • Une tête 
  • Un abdomen
  • Une antenne
  • 3 paires de pattes
  • Une bouche

Morphologie d’une araignée :

  • Un abdomen
  • Céphalothorax
  • 4 paires de pattes
  • Une bouche

Morphologie d’un brochet  :

  • Une bouche
  • Opercule
  • Une tête
  • Nageoire dorsale
  • Nageoire caudale
  • Nageoires anales ventrales et pectorales

Morphologie d’une ablette :

  • Une tête
  • Une bouche
  • Opercule
  • Nageoire dorsale ordinaire
  • Pas de barbillon et de longue nageoire anale

 

Morphologie d’une écrevisse : 

  • Une antenne
  • Antennule
  • Une tête
  • Une bouche
  • Thorax avec 5 paires de pattes articulées
  • Un abdomen

La classification

Les scientifiques classent les êtres vivants observés selon :  la forme des pattes, le nombre de pattes, la bouche, les antennes, les cellules, la présence de squelette osseux, de poils, de coquille, etc. Ils peuvent ainsi constater des liens de parenté entre certaines espèces. Faisons la même chose avec nos animaux : 

 

 gerrisaraignéeablettebrochethumainécrevisse
Cellulexxxxxx
Bouchexxxxxx
Pattes articuléesxx   x
Antennesx    x
8 pattes x    
6 pattesx     
Squelette osseux  xxx 
Poils    x 
Coquille      
Nageoires rayonnées  xx  

 

Pour nos animaux, on constate que tous possèdent une bouche et des cellules. On crée donc un grand groupe où se situe tous ces espèces.

 

Ensuite, tu constates que d’autres animaux ont des pattes articulées et des squelettes osseux. On crée alors deux boîtes à l’intérieur du groupe des animaux ayant des cellules et une bouche. Cela forme un groupe des animaux aux pattes articulées qu’on appelle les arthropodes, et un groupe des animaux ayant un squelette osseux, appelé les vertébrés.

 

Dans les arthropodes, on y place l’écrevisse, l’araignée et le gerris. À l’intérieur, on fait deux sous-groupes : les animaux à antennes, appelés les antennates (écrevisse et gerris) et les animaux à 4 paires de pattes, appelé arachnides (l’araignée). À l’intérieur du sous-groupe des antennates, on place les animaux à 3 paires de pattes, dits les hexapodes (le gerris).

 

Dans les vertébrés, on y met les poissons et l’être humain. A l’intérieur, on crée sous-groupe pour les animaux avec des nageoires à rayons (ablette et brochet) et un autre sous-groupe pour les animaux à poils (mammifères → l’être humain).

 

On constate que les écrevisses et les poissons sont dans des boîtes séparées. Les poissons semblent être plus proches de l’être humain que de l’écrevisse. La classification donne donc des informations en terme de parenté.

 

 

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 21/07/20

Modifié le 22/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par