Bien maîtriser les terminaisons verbales homophones es/est/ai/aie/aies/ait/aient

Les astuces de Kamini
Publié le 29/05/19Modifié le 29/05/19

Sur le même sujet

Comment différencier "es" et "est" ?

"Es" et "est" sont les formes du verbe être à la 2e et 3e personne du singulier du présent de l’indicatif.

Exemples :

Tu es très gentil (2e personne du singulier)

Ce garçon est très gentil (3e personne du singulier)

Pour ne pas se tromper, il faut bien identifier le sujet du verbe : tu ou il.

Comment reconnaître les formes du verbe avoir : ai/aie/aies/ait/aient ?

  1. On trouve les formes du subjonctif présent "aie, aies, ait, aient" dans des propositions subordonnées introduites par la conjonction "que".

Celles-ci expriment une possibilité, un souhait.

Pour bien conjuguer le subjonctif, il faut donc identifier le sujet du verbe.

  1. On trouve aussi "aie, aies, ait, aient" après les conjonctions de subordination "avant que", "jusqu’à ce que", "bien que", "quoique", "pour que"...
  2. Attention !Avec le pronom je,on écrit soit "ai", soit ​​​​​"aie"
    Pour les différencier et identifier le subjonctif, on peut conjuguer le verbe à la 1re personne du pluriel

J’ai chaud → Nous avons chaud → Présent de l'indicatif

Il se peut que j’aie chaud → Il se peut que nous ayons chaud →  Subjonctif (On ne dit pas : "Il se peut que nous avons chaud...")

L’astuce de Kamini

Voilà un truc imparable pour ne plus se tromper :

  1. "Es" et "est" peuvent être remplacés par l’imparfait "étais" ou "était"

Exemples :

Ce garçon est très gentil / Ce garçon était très gentil

Tu es très sympa / Tu étais très sympa

Cette astuce permet également de les distinguer de la conjonction de coordination "et"

  1. De son côté, "ai" peut être remplacé par l’imparfait "avais"

Exemple :

J’ai de bonnes notes / J’avais de bonnes notes

 

Producteur : France Télévisions ; Média TV

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :