Comment les plantes s’adaptent-elles à leur environnement ?

Silence, ça pousse ! Junior
Publié le 02/12/19Modifié le 02/12/19

Sur le même sujet

Stéphane : « Je suis très content, il a un peu plus hier, c’est très bon pour la croissance des plantes du jardin ».

Les enfants demandent : « Mais, Stéphane, comment font les cactus pour vivre dans le désert alors qu’il n’y a pas d’eau et qu’il ne pleut presque jamais ? »

Stéphane : « Très bonne question. Effectivement, il pleut rarement dans le désert mais quand cela arrive, les cactus stockent cette eau dans leurs tissus, c’est pour cela que leurs tiges et leurs feuilles sont très épais car ils sont gorgés d’eau qui leur permet de vivre. C’est un très bon exemple de l’adaptation d’une plante à son environnement. Je vais vous expliquer... »

Comment les plantes s’adaptent-elles à leur milieu ?

Stéphane : « Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les plantes sont beaucoup moins paisibles qu’il n’y paraît. Certaines ont développé des techniques de survie incroyables. Aux Etats-Unis, dans les montagnes rocheuses du Colorado, il existe un pin appelé Pinus Longavea, qui ne peut pousser qu’au-dessus de 3 000 mètres d’altitude, qui résiste aux plus grands froids et qui peut vivre jusqu’à 5 000 ans. Son secret ? Une partie de son tronc stocke des réserves ! De même, les fruits des plantes vont varier en fonction de leur situation géographique et du mode de dispersion des graines. Il y en a plusieurs :

Grâce à l’eau de pluie ou les courants marins, à l’image de la noix de coco qui a conquis toutes les plages tropicales et subtropicales de la planète grâce à ce système.

Grâce au vent, les graines peuvent parcourir de nombreux kilomètres avant de retomber sur le sol (pissenlit, érable...).

Si les plantes sont très fortes et résistent à beaucoup de choses, il vaut mieux faire pousser dans son jardin des plantes dont les besoins correspondent au lieu, afin qu’elles puissent s’épanouir complètement et donner de beaux fruits. En gros, il existe trois catégories de plantes : les plantes d’ombre qui supportent peu de lumière (fougères, bruyères, violettes...), les plantes de plein soleil qui ont, comme leur appellation l’indique, besoin de beaucoup de luminosité (figuier, lavande, laurier rose...) et celles qui acceptent un ensoleillement moyen.

Découvrez Stéphane Marie et ses petits jardiniers dans la série Silence, ça pousse ! Junior.

 

Réalisateur : Eric Esper

Nom de l'auteur : Stéphane Marie

Producteur : CbecauseTV

Diffuseur : France Télévisions

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :