icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Actualité03:42Publié le 14/06/2024

L'histoire du drag

Décod'actu

Depuis 2009, l’émission américaine de concours de drag queens RuPaul’s Drag Race connaît un grand succès. Drag Race France, déclinaison du concept américain, a vu le jour en 2022. À l’été 2023, la saison 2 était le programme le plus commenté sur les réseaux sociaux, toutes chaînes confondues ! 

Qui sont les drag queens ? 

Les drag queens sont des personnes, majoritairement des hommes, qui vont se grimer en femmes en exagérant délibérément les archétypes liés à la féminité. Ils vont donc surjouer la féminité de manière extravagante avec l’aide de perruques, d’un maquillage très prononcé et de vêtements colorés et outranciers.

S’il existe des drag queens, on trouve aussi des drag kings. Ce sont alors des femmes qui se griment en hommes. Ils et elles proposent des spectacles, souvent humoristiques, où il s’agit de performer le genre. C’est une forme de « caricature de genre ». Le drag est donc une pratique artistique.

L'origine du drag

  • L’origine étymologique du mot drag ne fait pas l’unanimité  :
  1. Il peut venir du verbe anglais to drag qui signifie « laisser traîner », et pouvait désigner les homosexuels du XVIIIe siècle qui se travestissaient en femmes et laissaient traîner leurs jupes.
  2. D’autres disent que c’est l’acronyme de DRessed As a Girl « habillé en fille ».
  3. Ou bien encore, un dérivé d’un vieux terme anglais, grand rag, désignant un bal masqué.
  • Difficile de dater exactement, mais la 1re drag queen de l’histoire serait William Dorsey Swann. À la fin des années 1880, aux USA, cet ancien esclave aurait organisé des bals privés clandestins, les drag balls, qui seraient donc les 1ers bals drags de l’histoire.
  • Les origines du drag peuvent également se trouver dans le théâtre de Shakespeare du début du XVIIe siècle, où les femmes n’avaient pas le droit de monter sur scène et leurs rôles étaient interprétés par des comédiens hommes.

Le but du mouvement drag

C’est aux États-Unis que les drags, ancrées dans le mouvement de libération sexuelle des années 1970 et la communauté homosexuelle underground de New York, deviennent visibles grâce au festival drag Wigstock, inspiré du célèbre festival Woodstock. Mais c’est dans les années 1990 que le drag va connaître une grande visibilité auprès d’un public plus large grâce au documentaire Paris is burning et au film Priscilla, folle du désert. Le mouvement drag apparaît alors en France, popularisé par le monde de la nuit.

Mais si le drag est un mouvement festif, il est aussi politique. Tout en véhiculant joie, paillettes, rires et musique, il vient remettre en question les codes de la société et du genre. Il ne faut pas oublier qu’il s’est aussi développé dans la communauté LGBT+ des années 1980, et qu’à ce titre, le drag s’ancrait dans la lutte contre le sida et l’homophobie. 

 

Aujourd’hui, ce mouvement culturel s’inscrit toujours dans la lutte contre les discriminations. Si la culture drag a quasiment disparu en France pendant 2 décennies, la voici donc revenue sur le devant de la scène, popularisée par la télévision et de très nombreux spectacles.

Réalisateur : Maxime Chappet

Auteur : Elsa Gambin

Producteur : France Télévisions, Corner Prod

Année de copyright : 2024

Année de production : 2024

Publié le 14/06/24

Modifié le 18/06/24

Ce contenu est proposé par