Vidéo : La laïcité au quotidien

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité11:19Publié le 06/12/2021

La laïcité au quotidien

CDF Le décryptage

Le journaliste Julien Pain part sur le terrain, avec des élèves de 3e du collège Jacques Twinger de Strasbourg, tordre le cou à certaines idées reçues sur la laïcité et comprendre ce qu’elle est ou ce qu’elle n’est pas.

3 idées reçues sur la laïcité

1/ La laïcité interdit d’exprimer sa religion en public 

C’est faux :

  • dans l’espace public, chacun est en droit d’afficher ses croyances en portant un signe religieux.
  • dans l’espace public, on a le droit de faire des manifestations collectives et d’exprimer ses croyances, sa religion, sous condition d’en demander l’autorisation, généralement à la Préfecture.
  • dans une mairie et lors des mariages par exemple : on demande au maire et aux fonctionnaires de respecter une neutralité stricte. Ils n’ont donc pas le droit d’exprimer leurs croyances publiquement, ni de les afficher par le port de signes religieux. Le citoyen, qui se rend à l’hôpital ou à la mairie, est dans un espace de service public, il a donc le droit d’exprimer ses croyances et de porter un signe religieux.
  • dans un magasin, les clients sont libres de porter ce qu’ils veulent. Les vendeurs eux doivent appliquer la règle établie par le propriétaire du commerce.

2/ les polémiques autour de la laïcité sont récentes 

C’est faux :

en France, la loi de 1905, appelée couramment loi de séparation des Eglises et de l’Etat, a été voulue par une partie des députés qui trouvait que ce lien entre la religion et l’Etat n’était plus possible. Dans ces deux premiers articles, il est dit que : 

La République assure la liberté de conscience, elle garantit le libre exercice du culte

la République ne reconnaît, ni ne salarie, ni ne subventionne, aucun culte

L’application de la loi n’a pas été facile. Les débats ont été violents entre les tenants de la prédominance de l’église catholique au sein de la société, et une autre partie de l’Assemblée nationale qui voulait remplacer la religion « irrationnelle » par la science « rationnelle ».

3/ la laïcité est une exception française 

C’est faux :

dans le monde, beaucoup d’états sont laïcs, car beaucoup de religions sont représentées dans les sociétés modernes. Pour ne pas discriminer l’une ou l’autre de ces religions, il est demandé aux représentants de l’Etat d’être le plus neutre possible dans l’espace public.

Mais certains dirigeants de pays qui ne sont pas laïcs peuvent afficher des signes religieux. C'est le cas par exemple en Israël, en Inde, en Iran.

L’Alsace et la Moselle, des exceptions à la laïcité

En Alsace, il y a ce que l’on appelle une laïcité concordataire : lorsque la loi sur la laïcité est votée en 1905, l’Alsace n’est plus française, tout comme la Moselle. Elles font partie de l’Empire allemand. Redevenues françaises en 1918, la spécificité du Concordat reste. L’Alsace reconnaît quatre cultes : juif, catholique et les deux cultes protestants luthérien et calviniste. Leurs représentants sont salariés.

Le vrai du faux : quels sont les bons réflexes ?

Pour être un bon chasseur de fake : 

  • Fais la différence entre les faits et les opinions
  • Appuie-toi sur des documents historiques officiels
  • Garde de la distance avec le sujet

►Retrouve la série Chasseurs de fake 

Réalisateur : Julien Pain

Producteur : France TV studio

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 06/12/21

Modifié le 08/04/22

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !