Vidéo : La laïcité

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Enseignement moral et civique03:06

Laurent est protestant. Il va au temple parce qu’il est amoureux de la fille du pasteur.

Marie-Pierre va à la messe tous les dimanches et anime le catéchisme dans le collège de son fils.  

Slimane est musulman. Il fait le ramadan pour faire plaisir à sa mère mais il ne croit pas vraiment en Dieu.

Gabriel juif fervent éteint la lumière et ne touche plus à un appareil électrique dès le vendredi soir et tout le samedi, c’est shabbat.

Sophia dit qu’elle est catholique parce qu’elle est baptisée, mais elle ne va à l’église que pour les enterrements et les mariages.

André est athée, et quand on lui parle de Dieu, ça lui donne des boutons.

Georges se demande si Dieu existe et ça l’angoisse parce qu’il voudrait bien qu’il y ait quelque chose après la mort.

Alain est juif, il ne croit pas en Dieu, mais il fréquente la synagogue parce qu’il apprécie le rabbin.

Lucien est agnostique, Dieu ne l’intéresse pas.

Noémie croit en la réincarnation et pense que dans une vie antérieure, elle était une fleur.

Abdel en revanche prie 5 fois par jour en direction de la Mecque, quand son travail lui en laisse le temps.

Pour la majorité des français, la religion est secondaire, elle fait simplement partie de leur culture ou de leur passé. Pour d’autres, c’est primordial et ça conditionne beaucoup d’actions dans leur vie. Mais il s’agit de leur vie privée et ça ne regarde qu’eux.

Que veut dire laïcité ?

La France est un pays laïc, ce qui veut dire que l’Etat et les institutions religieuses sont séparés.

Le pouvoir doit laisser la liberté de religion à chacun, ne doit favoriser aucune religion et n’afficher dans les bâtiments publics aucun signe religieux.

Les membres de la fonction publique doivent être totalement neutres en matière religieuse. C’est très particulier à La France et ça date de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

En quelle année l'école devient-elle laïque ?

En 1880, Jules Ferry, ministre de l’Education, décide que l’école est obligatoire, gratuite et laïque.

Avant cette date, c’était l’Eglise qui dominait l’éducation, et donc les consciences.

En 1905, une majorité républicaine vote la séparation de l’Eglise et de l’Etat. L’Etat ne finance plus l’Eglise catholique, ne paie plus le clergé et ne considère plus le catholicisme comme la religion officielle du pays.

Mais la laïcité vient de plus loin. De l’idée développée par les philosophes des Lumières qui au XVIIe siècle considéraient que la raison devait prévaloir sur la spiritualité et que la religion figeait l’homme dans un ordre établi, l’empêchant de s’épanouir et de se libérer.

La Révolution de 1789 a été porteuse de cette idée et s’est faite contre la noblesse, mais aussi contre le clergé qui dominait la société depuis des siècles, et réglait la vie des Français.

Depuis la Révolution, et en dehors des périodes de restauration et d’empire, le pouvoir entretient avec l’Eglise des rapports de méfiance…

Aujourd’hui, malgré quelques intégristes religieux qui voudraient que leur Dieu s’impose à tous, l’idée de la laïcité est largement acceptée, même par les responsables religieux qui s’emploient à la respecter.

Réalisateur : Mathieu Decarli et Olivier Marquézy

Producteur : La Générale de Production avec le soutien de LCP Assemblée Nationale, Public Sénat et le réseau Canopé – CNDP

Année de copyright : 2014

Année de production : 2014

Publié le 20/07/20

Modifié le 17/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par