Vidéo : La laïcité, une idée qui vient de loin

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Enseignement moral et civique03:34Publié le 11/10/2021

La laïcité, une idée qui vient de loin

Les clés de la laïcité

Pour comprendre la laïcité, un retour en arrière s’impose. Cela fait bien longtemps (Averroès au XIIe siècle, Galilée au XVe, les Lumières au XVIIIe) que les Hommes y réfléchissent autour d’un concept simple : la distinction entre la croyance et la connaissance.

Comprendre les bases historiques du principe de la laïcité

Les professeurs, les hommes politiques, les journalistes ont tous ce mot à la bouche comme si c’était une punition, une case dans laquelle on voudrait faire entrer tous les français et tous les étrangers qui vivent en France. Beaucoup ne savent pas bien ce qu’il y a dedans, ni à quoi ou à qui elle sert. Bref, pour bien comprendre la laïcité, il faut comprendre et mettre en avant un principe tout simple : la distinction entre la croyance et la connaissance.

Un retour en arrière s’impose parce que ça fait bien longtemps que les Hommes y réfléchissent. Par exemple, nos lointains ancêtres sacrifiaient toutes sortes d’animaux lors de cérémonies parce qu’ils croyaient qu’il fallait contenter les dieux afin d’obtenir de bonnes récoltes. Mais pour obtenir de bonnes récoltes, les Hommes ont surtout fait des expériences et des recherches. Petit à petit, leurs connaissances leur ont permis de se rendre compte que le sacrifice d’une chèvre avait moins d’influence sur la récolte que par exemple, de creuser une rigole pour irriguer les cultures. Ils ont donc irrigué les champs et continué à sacrifier des animaux parce que le rite les rassurait, les unissait, et c’était l’occasion de faire de belles fêtes.

Au fil des siècles, des philosophes et des scientifiques commencèrent à se demander si l’on pouvait étudier la nature en l’observant pour savoir comment elle fonctionnait, quitte à remettre en question ce qu’en disaient les religions. L’un d’eux était un philosophe et un savant musulman du XIIe siècle appelé Averroès.

Distinguer la croyance de la connaissance

Il ne doutait pas que Dieu ait créé le Monde, mais il considérait que ce n’était pas une raison pour ne pas étudier comment tout cela marchait. Celle façon de voir ne plut pas du tout aux autorités religieuses. Averroès est l’un des premiers savants à avoir voulu distinguer la croyance de la connaissance.

Des siècles plus tard, le chanoine Copernic, puis l’italien Galilée démontreront à force de calculs que ce n’est pas le soleil qui tourne autour de la Terre, mais bien la Terre qui tourne autour du soleil, autrement dit que nous ne sommes pas le centre de l’Univers comme les religions l’expliquaient à cette époque. Les deux étaient croyants, mais ont su faire la différence entre croyance et connaissance ce qui alors n’était pas du tout du goût de l’Eglise.

Plus tard encore, des philosophes français comme Descartes, Rousseau puis Voltaire, estimeront sur les traces d’Averroès et de Galilée que la science et la raison doivent être mises en avant et que chaque homme doit pouvoir aussi réfléchir par lui-même et pourquoi pas s’il le veut ne pas croire en Dieu. Descartes disait : « Je pense donc je suis ».

Petit à petit, la connaissance a donc pris le pas sur la croyance mais celle-ci reste nécessaire pour beaucoup d’hommes et de femmes.

Personne ne peut être empêché ou obligé de croire

Aujourd’hui, quand un croyant est malade, il prie son Dieu, lui demande de le guérir, mais il n’oublie quand même pas de se soigner selon les règles de la science. La foi, la religion ont aujourd’hui d’autres fonctions que d’expliquer le monde. Au fond, chacun se débrouille dans sa vie personnelle pour accorder la place qu’il entend à la croyance et à la connaissance. Personne ne peut être empêché ou obligé de croire, et c’est tant mieux.

La laïcité n’est pas un objectif en soi, comme peuvent l’être la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité est une méthode établie pour que des citoyens différents puissent vivre ensemble et que ces 3 mots, liberté, égalité, fraternité, soient une réalité.

 

Retrouvez notre dossier sur la laïcité.

Réalisateur : Olivier Marquézy

Nom de l'auteur : Thomas Legrand

Producteur : La Générale de Production

Année de production : 2021

Année de diffusion : 2021

Publié le 11/10/21

Modifié le 12/10/21

Ce contenu est proposé par