Vidéo : Peut-on truquer l'élection présidentielle ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Education aux médias et à l'information11:11Publié le 20/04/2022

Peut-on truquer l'élection présidentielle ?

Chasseurs de fake

A quelques jours du deuxième tour de l'élection présidentielle 2022, la fraude électorale est-elle possible ? Une éventualité qui circule sur les réseaux sociaux.

Alors info ou fake news ? L'enquête de Julien Pain et des élèves de 3e dans un bureau de vote du Val-de-Marne.

Comment marche une élection ?

Pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales avec un justificatif de domicile et d’identité. Dans le bureau de vote :

  • on prend une seule enveloppe, et minimum deux bulletins ou aucun.
  • on passe dans l’isoloir en fermant le rideau, pour respecter le secret du vote.
  • la photo de la carte d’identité, du passeport ou de la carte Vitale, permet de vérifier que c’est le bon électeur.
  • le bulletin est déposé dans une urne uniquement ouverte pour l’insertion de l’enveloppe. On a un votant au compteur de l’urne.
  • on signe sur un registre près de son nom. L’électeur ne pourra donc pas se présenter une seconde fois.

Quels sont les moyens pour éviter la fraude électorale ?

La composition du bureau de vote est réglementée :

  • il y a un président, nommé par le maire, et deux assesseurs titulaires de deux candidats différents.
  • un assesseur assiste le président du bureau de vote et s’assure du respect de la loi. Il est donc impossible d’avoir trois personnes à la table de vote qui soutiennent le même candidat.

Lors du dépouillement, les enveloppes sont apportées à la table des scrutateurs. Ils sont quatre. Ce sont des électeurs de la commune. Sur le bulletin, l'un d'eux lit le nom du candidat dans sa tête et le tend au scrutateur à sa diagonale qui le dit à voix haute. A l’annonce de cette voix, les deux autres scrutateurs vont la comptabiliser pour le candidat nommé.

Lorsque tous les votes sont comptabilisés, les résultats du bureau de vote sont envoyés en préfecture, sous la garde de la police municipale.

Quels sont alors les risques de fraude électorale ?

Dans l’absolu, il y a toujours des possibilités de fraude, mais en pratique en France, c’est quasiment impossible. Soit les gens s’en convainquent par eux-mêmes en lisant de fausses informations. Soit il y a un but politique qui est plutôt de discréditer l’élection et le gouvernement en place :

  • C’est ce qui est arrivé aux Etats-Unis. Lors de la dernière élection présidentielle, les partisans de Trump ont essayé de faire croire que les machines à voter de la société Dominion pouvaient être piratées.
  • En France, la même idée copiée-collée d’une fraude qui se ferait avec Dominion se retrouve aujourd’hui sur les réseaux sociaux, sans vérification… Or il n’y a pas de machines Dominion sur le territoire français…

Comment fonctionne le vote électronique ?

En France, la fraude paraît compliquée : les machines à voter sont vérifiées et seules 66 villes en sont équipées. Elles sont agréées par le ministère de l’Intérieur. Elles ont leur propre isoloir. A l’intérieur, un ordinateur compte les votes.

Le nom de chaque candidat est indiqué, ainsi que le vote blanc : on choisit et on valide !

Le vote est alors indiqué sur le boîtier du président du bureau de vote. Le logiciel envoie les données dans une urne qui va lire les résultats.

Alors facile de frauder ce genre de vote ? Non, le vote électronique est un vote sécurisé : la machine est fermée, la fraude est impossible. Néanmoins, la rumeur de la fraude possible en votant électroniquement a conduit à l’abandon de ce système de vote…

Le vrai du faux : quels sont les bons réflexes ?

Pour être un bon chasseur de fake :

  • Méfie-toi des messages chocs quand il y a des enjeux importants.
  • Méfie-toi des polémiques copiées-collées de l’étranger sans lien avec la situation en France.
  • Réfléchis à qui profite la rumeur.

►En savoir plus sur le président de la République

►Retrouve la série Chasseurs de fake

 

Réalisateur : Julien Pain

Producteur : France TV studio

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 20/04/22

Modifié le 25/04/22