Vidéo : Le skateboard aux JO, comment ça marche ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Le skateboard aux JO, comment ça marche ?

JO, les nouvelles disciplines

Ils seront 80, 40 femmes et 40 hommes à briguer les 4 premières médailles d’or de la discipline. Deux épreuves seront au menu : le street et le park.

Qu'est-ce qu'un run en skateboard ?

Le street, littéralement la rue en français, reprend tous les codes des centres-villes : escalier, rampe, banc, et rail, s’enchaînent sur un parcours rectiligne dans un environnement qui rappelle le terrain de jeu originel des skateurs. Pour cette épreuve, les athlètes s’affrontent d’abord sur 2 manches appelées run, chaque skateur passe individuellement, et a 45 secondes pour briller. S’ils sont limités par le temps, ils sont libres de choisir le parcours qu’ils souhaitent pour enchaîner le maximum de figures dans le temps imparti.

Ils sont scrutés de près par 5 juges, qui notent sur 10 chaque run.   La meilleure et la pire des 5 notes sont retirées à chaque tentative,  faisant de la moyenne des 3 notes restantes le score final de chaque passage.

Une fois ces deux runs terminés, les skateurs enchaînent ensuite avec 5 best tricks ou meilleures figures en français : cette fois, pas de chrono mais un one shot avec une seule figure lors de chaque passage. 5 tentatives à quitte ou double : si ça passe, ça rapporte gros, si ça casse, ça sent le zéro pointé ! Le système de notation est le même que pour les runs avec 5 notes pour chaque best trick où la meilleure et la pire ne sont pas prises en compte.

2 runs et 5 best tricks soit 7 notes au final. On ne garde alors que les 4 meilleures, ce qui donne dans cet exemple un score total de 32,9 points. Celui qui totalisera le score le plus élevé des 8 skateurs qualifiés pour la finale sera sacré champion olympique de street.

Comment est aménagé un bowl ?

La deuxième épreuve, celle de park, se déroule dans ce qu’on appelle un bowl : Imaginez une piscine creusée, vidée de son eau, où se mélangent à l’intérieur de celle-ci rampe, plateforme, plans inclinés et pyramide, voilà le terrain de jeu des skateurs de park, un parcours où les athlètes devront mêler vitesse, figures aériennes et maîtrise des courbes, lors de 3 runs individuels de 45 secondes chacun.

Cette fois, les skateurs sont notés sur 100, et comme pour l’épreuve de street, la meilleure et la pire note des 5 juges ne sont pas comptabilisées pour donner le score final de chaque passage. Des 3 runs, seul le meilleur est comptabilisé pour une place en finale, rien n’est donc jamais perdu en park où deux premiers runs ratés mais un dernier passage exceptionnel pourront permettre de monter sur le podium, et pourquoi pas, décrocher la médaille d’or olympique.

Producteur : France tv sport

Année de production : 2020

Publié le 29/01/21

Modifié le 29/01/21

Ce contenu est proposé par