icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Français02:11Publié le 01/07/2022

Le théâtre : un monde de superstitions !

C Jamy, les extraits

Pas de vert ! Pas de corde ! Ne jamais dire : « bonne chance ! Le théâtre est le milieu où les superstitions sont les plus nombreuses. C’est aussi le cas dans le monde des marins. Les explications de Lauren Malka, la journaliste littéraire de C Jamy.

Les superstitions héritées des marins

Au XVIIe siècle, les théâtres embauchaient des marins pour monter les décors des scènes, car les techniques de poulie et de cordage sont très proches de celles utilisées sur les bateaux. C’est pourquoi les superstitions du milieu marin se retrouvent au théâtre. 

Par exemple, sur un bateau, on ne prononce jamais le mot « corde ».  Quand on l'utilise, c’est pour parler de la corde du pendu et c’est de très mauvaise augure. La règle est la même au théâtre : il ne faut jamais dire ce mot. Mais il y a une autre explication : au XVIIe siècle, les théâtres sont souvent en bois et cela augmente les risques d’incendie. Des seaux d’eau sont donc prévus. Mais si quelqu’un prononce le mot « corde », les machinistes tirent la corde pour lâcher les seaux sur les spectateurs et sur les comédiens.

On ne porte pas de vert au théâtre

Le vert est une couleur maudite au théâtre. Certains disent que Molière portait du vert le jour de sa mort, d’autres disent que c’est faux. L’explication serait chimique. Au XVIe siècle, la teinture verte est difficile à obtenir. Pour les costumes, on utilise un mélange toxique : le vert de gris. On suppose qu’il y a eu des accidents graves, et que l’interdit viendrait de là.

Les superstitions propres au théâtre

A la lecture du scénario, un comédien ne doit jamais faire tomber son texte par terre. Cela porte malheur sauf s’il frappe sept fois sur le sol. Pourquoi ? On ne sait pas…

Au tomber de rideau, à la fin de la représentation, il y a une dernière superstition concernant les applaudissements. Certains disent qu’au XVIe siècle, cela chassait les mauvais esprits. C’est aussi pour eux que l’on n’éteint jamais toutes les lumières en partant. On en laisse une petite, la « sentinelle », pour que les fantômes répètent leur spectacle le jour de relâche.

Crédit images : © PEXELS / PHOTO 12 / SHUTTERSTOCK / DR

Pourquoi dit-on « merde » aux comédiens avant une représentation ?

►►Testez vos connaissances sur le théâtre avec les quiz Connaissance du théâtre 1/2 et 2/2

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 01/07/22

Modifié le 01/07/22

Ce contenu est proposé par