Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie25:26

Les os et le squelette

Il était une fois... la vie

Le squelette une cathédrale accomplie. Mais voyons d’abord ses matériaux de construction, les cartilages. Voici leur chef qui, à l’abri de sa cellule, rêve des méchants ostéoblastes qui viennent systématiquement attaquer les siens. Et… Le rêve se fait réalité. Le chef exhorte ses troupes : vont-ils se laisser envahir, se transformer en os dur et laid ? Non, tous refusent et s’apprêtent au combat. Mais leur nature est molle et leur lutte sans espoir.

De ce fait, un jeune squelette dont nous suivons I 'évolution, peut se fortifier. Mais, comme celui des petits Psi et Pierrot, quatre ans, dont nous suivons les jeux, il a encore toute souplesse pour amortir bien des chutes, ou pour se permettre bien des positions acrobatiques.

L'os est un tissu vivant

L'os croît. Rongé il est vrai par les ostéoclastes qui défont une partie du travail accompli par les ostéoblastes. Et c'est un bien, explique aux siens Maître GIobus, car ainsi I’os demeure un tissu vivant, et il n’envahit pas d'autres territoires que le sien.

Notre squelette a grandi. C’est maintenant celui de la jeune Psi, 14 ans qui se trouve en classe de neige. C'est l'heure de la récré, et les enfants vont s'élancer sur leurs skis. Les vilains garnements Teigneux et Nabot ont interverti les panneaux de signalisation et voici nos amis embarqués sans le vouloir sur une piste dangereuse.

Pour essayer de prévenir Psi, Pierrot prend des risques. Et tous deux vont se retrouver à l’hôpital, jambe cassée. Si la fracture de Psi est sans grand problème, celle de Pierrot, double et ouverte, s’avère plus difficile. Il lui faudra broche, opération, et longue immobilisation, jusqu'à réparation des matériaux lésés.

Au plus profond de l’hématome, nous voici sur le chantier de réparation. C'est une fourmilière où grouillent enzymes-travailleurs, ostéoblastes affairés, plaquettes qui rétablissent les voies de circulation coupées, alors que s’empressent les robustes vitamines D avec leur charge de petits calciums ou phosphores.

Mais, introduits dans le corps par la lésion, voici des bactéries teigneuses. Leur chef se frotte les mains en voyant le paysage. Ils vont, croient-ils, se payer là du bon temps.

Les capsules lymphocytes de nos amis Pierrot et Psi, en mission de surveillance, aperçoivent les intrus. Ceux-ci, de type staphylocoque doré, sont dangereux et l’alerte est donnée à toutes les unités.

Le bon docteur Maestro prend la température de son jeune patient. Un peu de fièvre ? Des microbes sans doute. Une injection de pénicilline aidera les défenseurs du corps à triompher. Parmi les Teigneux c’est la panique, quand arrivent sur eux les essaims resserrés des nouveaux combattants. Les ennemis seront repérés et détruits.

Encore un peu de soleil sur la peau pour activer les hormones de défense et notre Pierrot sera sur pied.

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 16/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par