vidéo suivante

Contenu proposé par

Arte
sso_title
sso_description
Sciences et technologie01:35

L’histoire des feux d’artifice et des pétards

L'histoire des objets

Ce sont les Chinois qui ont inventé tous ces trucs rigolos avec lesquels on fait du bruit et de jolies couleurs : les pétards et les feux d’artifices.

Pétard : bambou et poudre noire

Le tout premier pétard était un morceau de bambou bien sec que l’on brûlait. Le craquement faisait comme une explosion pour effrayer les bêtes sauvages qui s’approcher trop près des villages. Ce qui va tout changer c’est l’invention de la poudre noire, un mélange de salpêtre — le mot veut dire sel de pierre —, de charbon et de souffre. Du coup, les pétards explosent vraiment ! On place la poudre dans du papier que l’on serre très fort, on ajoute une mèche que l’on allume et le tour est joué.

Feu d’artifice : une explosion de couleurs

Côté feux d’artifice, c’est la révolution en Europe. La poudre a d’abord servi à faire la guerre, c’est le temps des bombardes, ces énormes canons qui ne marchent pas toujours très bien. La poudre sert maintenant à se divertir. Les premiers feux d’artifices imitent d’abord le feu, par exemple celui d’un dragon. Puis on ajoute de la poussière d’or ou d’argent pour faire plus joli et surtout, on tire des fusées. Le premier grand feu d’artifice a lieu en 1487 en Angleterre pour fêter le couronnement de la reine Elisabeth.

Enfin, au XVIIIe siècle, nouvelle révolution : celle des couleurs. On ajoute des sels métalliques, des poudres de métal si vous préférez. On utilise le cuivre pour le bleu, le strontuim pour obtenir du rouge, le calcium pour l’orange…

Et voilà pour l’origine de ces feux d’artifice que l’on tire traditionnellement pour le Nouvel An, le 31 décembre, et le 14 juillet, lors de la fête nationale.

Producteur : Arte GEIE

Année de copyright : 2015

Année de production : 2015

Publié le 09/12/19

Modifié le 22/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par