Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Sciences et technologie25:07

Intégrés au flux sanguin, nos petits personnages, produits de la digestion se dirigent vers le laboratoire le plus important du corps humain : le foie.

Alors qu’il ne pèse que 2 % du poids du corps, celui-ci utilise près d'un quart de son oxygène : presque autant que le cœur ! Ici, ces produits seront transformés en personnages-protéines, en globules rouges, en anticorps et bien d'autres choses.

Le foie : un organisme indispensable !

Nous allons donc pénétrer dans une des cellules du foie, sous I'œil soupçonneux d'un douanier qui examine attentivement tous les arrivants. Des toxines qui essaient de s’infiltrer sont impitoyablement rejetées et envoyées au centre de destruction. De joyeux petits acides aminés sont dirigés vers les tables de montage-ribosomes, etc.

Au cœur de sa cellule-poste de commandement, notre ami Maestro dirige les opérations. Nous voyons arriver là les commandes en provenance du corps, aussitôt fabriquées par les chaines de montage et exportées avec les matériaux demandés déjà en stock.

En jouant avec Pierrot, Petit Gros vient de se faire une écorchure. Les petites plaquettes alertées font de leur mieux pour colmater la brèche mais, tiraillées, elles s’essoufflent à la tâche et ne tiendront pas longtemps sans fibrines pour les arrimer. Voilà donc une commande urgente pour la fabrique de fibrogène : le foie. La livraison est aussitôt faite et la cicatrisation peut progresser.

Dans des installations sophistiquées et ultra-modernes s’effectue la fabrication de la bile pour aider la digestion. Mais Maestro n’est pas content: Son « client » Petit Gros

s’empiffre d'aliments gras : un peu de cholestérol c'est utile, indispensable, mais trop c’est trop !

Le foie est un organe délicat !

Les vermisseaux de cholestérol se collent aux parois des vaisseaux et ralentissent la circulation. De jolis embouteillages en vue nous annonce la radio ! De plus, les mains sales de Petit Gros ont véhiculé jusqu'à sa bouche, puis son tube digestif, quelques Nabots-virus qui, déjouant les surveillances parviennent dans l’intestin et de là s’embarquent pour le foie. Ils trompent encore le douanier de service... Et les voici à I’ intérieur d'une cellule. Parvenus près des tables ribosomes, ils introduisent de leurs séquences ADN dans une chaîne de montage et voici au bout de la chaîne des virus en quantité qui, aussitôt produits se propagent dans toutes les directions.

L’alerte est donnée, tous les services de police mobilisés. Mais il s'agit d'un ennemi retors, le virus de l’hépatite A, un dangereux ennemi du foie. Les « Supermen » interférons mobilisés vont bientôt établir un barrage qui interdira aux envahisseurs la conquête de nouvelles cellules. Et sous la conduite de Psi et Pierrot, les policiers lymphocytes, aidés par les troupes anticorps de Métro, vont pouvoir faire du bon travail.

La jaunisse de Petit Gros va mieux. Il n'empêche : le foie est un organe délicat et il mérite quelques précautions. Nous le saurons.

Réalisateur : Albert Barillé

Nom de l'auteur : Albert Barillé

Producteur : Procidis

Année de copyright : 2016

Publié le 15/04/20

Modifié le 15/04/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par