Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire02:52

Juillet 44 : l'Opération Cobra

La Bataille de Normandie vue du ciel

Qu'est-ce que l'opération Cobra ?

L'opération Cobra désigne l'offensive lancée par les Américains dans le Contentin un mois après le Débarquement. Conçue par le général Patton et également connue comme la « percée d'Avranches », elle a pour objectif d'ouvrir la route vers la Bretagne et le Bassin parisien. 

Des débuts difficiles pour l'opération Cobra

Le 18 juillet 1944, la préfecture de la Manche est libérée après de terribles bombardements alliés et de violents combats. Pour le monde, la ville devient la capitale des ruines. Après le Nord et le centre du Contentin, direction le Sud. Les Américains décident de percer le front et d'ouvrir la voie vers la Bretagne. C'est l'opération Cobra. Le 24 juillet 1944, l'offensive est lancée à l'ouest de Saint-Lô. L'attaque est précédée d'intenses bombardements mais la météo est épouvantable. Sans visibilité, les avions alliés larguent les bombes au mauvais endroit et frappent leurs frères d'arme. Le lendemain, nouveaux bombardements et nouvelle bavure. Le vent déporte les fumées qui devaient guider les aviateurs sur de nouvelles lignes américaines. En 2 jours, 750 GI's perdent la vie ou sont blessés par des bombes de leur propre camp.

La percée

Dans le secteur de la Chapelle-en-Juger, les Allemands sont aussi touchés. 70 % des hommes de la célèbre division Panzer Lehr sont tués. Une fois ces premières zones conquises, les Américains avancent vite et poussent les Allemands vers le sud de la Manche. Les armées évoluent dans ce paysage morcelé. Les chars doivent franchir un obstacle redoutable et redouté : les haies. Le 29 juillet, l'ennemi est pris au piège dans la poche de Roncey. Des affrontements sont menés autour du village de Saint-Denis-le-Gast et de Cérences. Dès le jour suivant, la poche est liquidée. Les Allemands prennent la fuite et abandonnent une centaine de chars et 200 véhicules. 700 soldats sont tués ou fat prisonniers. Les divisions blindées américaines poursuivent leurs courses folles. Le 30 juillet 1944, elles pénètrent dans Avranches, la capitale du Sud-Manche. Mais les Allemands ignorent la présence des Alliés et reviennent dans la ville. De nouveaux combats éclatent dans les hauteurs du Mont Jarry. Finalement, le lendemain, des bombardiers chassent les Allemands. Le 1er août, les Américains, commandés par le charismatique général Patton, foncent vers Pontaubault pour espérer atteindre la Bretagne. Mais il faut franchir le fleuve La Sélune. Le pont de Pontaubault est stratégique et doit être pris. Le 1er août, mission accomplie : en 72 heures, 120 000 hommes et 10 000 véhicules traversent ce petit pont médiéval. Les Américains s'engouffrent dans la brèche. Rennes est libéré le 4 août 1944. La bataille de Normandie devient alors la bataille de France.
 

Envie d'en savoir plus sur le Débarquement ?

Consultez notre dossier consacré au Débarquement de Normandie, qui propose une sélection de ressources autour de cette opération militaire qui libéra la France pendant le Seconde Guerre mondiale.

 

Producteur : France 3 Région

Année de production : 2019

Publié le 28/06/19

Modifié le 03/01/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par