Vidéo : Régulation thermique

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre03:17Publié le 06/10/2016

Régulation thermique

C'est pas sorcier

Notre organisme est une machine qui fonctionne à 37 degrés. Pour maintenir cette température, nous sommes équipés d'un thermostat. Lorsque la limite est franchie, nos glandes sudoripares produisent de la sueur.

La sueur n’évacue pas la chaleur

Non! C’est un phénomène physique qui va provoquer le refroidissement. La sueur se répand sur la peau et elle va s’évaporer. Mais pour passer de l’état liquide à l’état gazeux, il lui faut de l’énergie qu’elle va pomper dans la peau sous forme de chaleur et ainsi la température est maintenue à 37 degrés.

Comment réagit le corps quand on a froid ou chaud ?

Pour favoriser les échanges thermiques, les vaisseaux sanguins se dilatent étant donné qu’ils sont plus volumineux, c’est de cette façon que l’on devient plus rouge !

C’est l’oxygène contenu dans le sang qui donne sa couleur rouge. Quand on a froid, les vaisseaux sanguins se rétractent pour éviter les déperditions de chaleur, ils sont moins volumineux et contiennent moins de sang, donc moins d’oxygène.

Si on a l’impression d’être bleu, c’est parce que la couleur des vaisseaux qui transportent du sang chargé en gaz carbonique, donc plus foncé, l’emportent sur le rouge.

Comment se déclenche la chair de poule ?

L’organisme met en œuvre d’autres moyens pour maintenir sa température à 37 degrés : par exemple, nous frissonnons : les muscles horripilateurs situés au niveau du derme se contractent. Cette action provoque un réchauffement des tissus au niveau de la peau. Quand ces muscles se contractent, les poils se redressent, c’est ce que l’on appelle communément la chair de poule !

Le relief de la peau change, c’est un héritage de nos ancêtres préhistoriques qui étaient beaucoup plus poilus que nous… A l’époque, quand les poils se redressaient, ils pouvaient emmagasiner d’avantage d’air, et l’air servait alors de protection thermique comme l’ai aujourd’hui sur un double-vitrage !

 

Réalisateur : Catherine Breton

Producteur : Riff International Production / France 3

Année de production : 2002

Publié le 06/10/16

Modifié le 12/01/21

Ce contenu est proposé par

Tu aimeras aussi...

sérieC'est pas sorcier

C'est pas sorcier

dossierC'est pas sorcier - Sciences

C'est pas sorcier - Sciences

dossierLe corps humain

Le corps humain