B comme Beipiaosaurus

icone menu
Ralph et les dinosaures
Publié le 02/05/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

Le Beipiaosaurus vivait dans les forêts humides, à une période que l'on appelle le Crétacé, il y a 125 millions d'années.

Pas plus grand qu'un enfant de 10 ans, le Beipiaosaurus pesait environ 60 kg. C'était un thérizinosaure, comme le Falcarius ou le Therizinosaurus. Dans ce groupe, tous avaient d'énormes griffes aux mains. Ces griffes leur servaient à attraper la nourriture mais aussi à se défendre. Son squelette a été retrouvé en Asie, en Chine précisément près de la ville de Beipiao, d'où son nom. Sur les fossiles du Beipiaosaurus, les scientifiques ont découvert de longs filaments, des sortes de plumes étroites et toutes raides qui les recouvraient d'un léger duvet. Depuis 20 ans environ, on sait en effet que certains dinosaures avaient des plumes ou des poils.

Mais à quoi ce plumage pouvait-il bien leur servir ?

Pas à voler en tout cas ! Les fossiles ont prouvé que les plumes sont apparues avant les premiers dinosaures volants. Et d'ailleurs, il n'est pas nécessaire d'avoir des plumes pour voler : les chauves-souris, les ptérosaures et les papillons se débrouillent très bien sans ! Et certains oiseaux avec plumes ne peuvent pas voler, comme l'autruche ou encore le kiwi. Les plumes peuvent donc servir à autre chose qu'à voler. Selon certains scientifiques, à l'époque des dinosaures, elles devaient protéger du froid. Pour d'autres, elles auraient plutôt servi à communiquer et séduire des partenaires, un peu comme chez les paons. Par le passé, les dinosaures étaient représentés comme des gros lézards lents et recouverts d'écailles. Aujourd'hui, on sait qu'ils étaient en réalité agiles et couverts de plume. En tout cas, bien plus qu'on ne le pensait.

Des scientifiques en quête de vérité

Au départ, on pensait que seuls quelques carnivores avaient un vrai plumage, mais comme les plumes se fossilisent rarement, il est difficile de savoir qui en avait et qui n'en avait pas. Depuis les premières découvertes, l'image que nous avons des dinosaures n'a cessé d'évoluer. De temps à autre, une découverte éclaire l'histoire des dinosaures ; d'autres fois, elle engendre plutôt de nouvelles questions. Mais la science c'est aussi ça : s'attendre à ce qu'une nouvelle révélation remplace l'ancienne pour, à chaque fois, se rapprocher un peu plus de la vérité. Tout cela évidemment passe par l'étude des fossiles, mais ça, c'est une autre histoire !

Retrouve ce contenu dans :