La malvoyance et non-voyance

Handico
Publié le 07/11/19Modifié le 22/11/19

Sur le même sujet

C'est quoi la malvoyance ? Quelle différence avec la non-voyance ?

Will remarque une paire de lunettes.

Will : Tiens, Mamie a oublié ses lunettes…

Il l’essaie.

Will (déstabilisé) : WOUAWWW, j’vois plus rien ! C’est quoi ce truc !?

Will s’amuse : il fait des bruits de moteur avec sa bouche et secoue son fauteuil.

Will (en mimant un appel au talkie) : Commandant, me recevez-vous ? Ici, le capitaine Will ! (en se tortillant) Le monde se tord dans tous les sens ! Je suis dans une faille temporelle de l’espace ! Aaaaahhhhhh !

Une alerte de sa tablette l’interrompt. Will relève ses lunettes au-dessus de sa casquette.

Will : Oh ! Un message ! (en fixant sa tablette) Une question de Lucie : « Je dois porter des lunettes à l’école, est-ce que ça veut dire que  je suis malvoyante ? »

Will relève la tête vers la caméra pour répondre à Lucie.

Will (amusé et rassurant) : Ah ! MAIS NON ! Pas du tout ! Un malvoyant c’est quelqu’un qui voit beaucoup moins bien que toi ! J’t’explique…

(Will pointe l’écran du doigt) Les mains, à vous de jouer !

Une gomme rouge et bleue (objet réel) est posée sur la gauche du carnet. La Main s’engage dans un schéma anatomique de l’œil.

Will : Un oeil, c’est une sorte de machine super élaborée mais très fragile. Elle sert à faire entrer la lumière et à effectuer la mise au point sur ce que l’on regarde.

Zoom et mise au point sur la gomme rouge et bleue.

Le plan s’élargit.

Derrière la rétine, la main ajoute une ficelle (symbolisant le nerf optique) reliée à une image de cerveau. Puis dépose la gomme sur le cerveau.

Will : Grâce au nerf optique, les images formées sur la rétine sont transmises au cerveau.

(pour souligner l’apparition de la gomme dans le cerveau) TADAAM !

Will : Mais il suffit d’un mini défaut dans la machine pour que les ennuis commencent. Regarde, je vais te montrer… Ça, ce sont tes yeux.

L’écran cligne des yeux. La Main tourne la page du carnet. Un dessin apparaît nettement sur la page. Puis, sur le début de la réplique 9, le dessin se floute.

Will : Là, tu vois le dessin flou… Les plus petits problèmes se règlent avec une paire de lunettes, comme pour toi Lucie.

(La main met des lunettes à la caméra, l’image devient nette)

Mais d’autres, plus graves, sont impossibles à réparer. Généralement, les malvoyants voient trouble, sur les côtés, au centre, avec des tâches.

La Main enlève les lunettes, le dessin redevient flou et s’assombrit sur les côtés, puis au centre. Puis la Main dessine des taches. (Illustrant ainsi la réplique 9).

Will : Alors que les aveugles ne voient quasiment rien… ou plus rien du tout.

La Main colorie l’écran au marker (il reste quelques rayons de lumière).

Will : Donc pour compenser ça, leurs autres sens sont super développés !

À son rythme, la Main gratte l’écran noir.

Will : Par exemple, ils savent regarder avec… leurs oreilles ! (L’ambiance sonore devient très présente et riche. La Main dessine une oreille)

Il existe aussi plein de solutions pour leur faciliter la vie…Ils peuvent utiliser des cannes (La Main dessine une canne blanche, bruit de canne), ou se déplacer avec un chien guide par exemple. (La Main dessine un chien, bruit de chien qui renifle et aboie)

La Main entre dans le champ et survole un alphabet Braille du bout des doigts.

Will : Ils peuvent aussi lire avec leurs mains… grâce au braille ! Un alphabet en relief conçu spécialement pour les malvoyants.

Will : Les mains ! Vous nous rendez la vue siouplait ?

La Main se réveille. À l’aide d’un produit vitre qu’on entend très nettement, elle essuie l’écran d’un geste franc.

On ouvre sur la chambre de Will.

Will est plongé dans l’obscurité. On devine qu’il se déplace et essaie de se repérer à tâtons. Des fracas nous indiquent qu’il se cogne, fait fausse route…

Will : Ah merci ! Alors Lucie t’as tout compris ?

(Un « couiic » de jouet le surprend)  C’est quoi ça ?!

On entend des pas dans l’escalier. Will cesse de se déplacer (toujours dans l’obscurité).

Will : Han ! Je reconnais ces pas de mutant. C’est le monstre de la cave !

(surpis) Uhhh !

La porte grince. La lumière s’allume. Will est dans un coin incongru de sa chambre (des coussins au sol, pull sur la tête…). Il tourne la tête vers la porte (hors champ).

Voix de petite fille (sa sœur) (hors champ)

Will, pourquoi t’es dans le noir ?!

Will (se retourne vers nous, hilare) : Ha ha ! Mutant… P’tite soeur… C’est presque pareil non ?!

Réalisateur : Pauline Brunner ; Maxime Gridelet

Nom de l'auteur : Jérôem Nougarolis ; Virginie Boda

Producteur : France Télévisions ; Cross River Productions

Année de copyright : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :