Vidéo : Le premier synthétiseur

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture04:36Publié le 11/03/2019

PV Nova raconte l'histoire du premier synthétiseur. 

Qu’est-ce qu’un synthétiseur ?

Un synthétiseur est un instrument capable de synthétiser le son, c’est-à-dire de le fabriquer. Les sons sont des ondes, c’est-à-dire des mouvements. En musique, ce qui compte est la fréquence du son, c’est-à-dire le nombre de vibrations par seconde, qu’on note en Hertz. La fréquence de vibration détermine la note que notre oreille entend.

Comment fonctionnait le premier synthétiseur ?

Alors en 1896, Thaddeus Cahill a eu l’idée de faire vibrer des électrons pour créer des notes. Pour cela, il imagine un système qui fait tourner une roue de manière à pousser des électrons un certain nombre de fois par seconde. Chaque note de la gamme a sa propre roue qui tourne à la vitesse appropriée. Le premier synthétiseur était né : le Telharmonium.

 

Comme à l’époque il n’y avait pas encore de système d’amplification, Thaddeus a dû concevoir une machine qui poussait beaucoup d’électrons, pour que le son soit audible. Pour cela, il a fallu fabriquer un Telharmonium qui prenait beaucoup de place. La deuxième version de cette machine pesait près de 200 tonnes.

Quels sons produisait-il ?

À ce jour, on n'a aucune trace du son que cette machine produisait. Ce qui est sûr, c’est que ce n’était pas encore de la musique car ce qui définit le son, c’est aussi le timbre. Le timbre nous permet de différencier un son d’une guitare et d’un piano. Quand vous jouez un son, vous avez une vibration principale, dont la fréquence définit la note, et plein d’autres vibrations, moins fortes, qu’on appelle les harmoniques. Ces dernières constituent le timbre.

 

Le véritable projet de Thaddeus Cahill était de fabriquer un synthétiseur qui pourrait créer la note et reproduire les harmoniques de chaque instrument de musique. Le Telharmonium avait quelques roues en plus de celles qui faisaient les notes et généraient des harmoniques. Mais, le résultat n’était pas concluant.

Associer le premier synthétiseur et… le téléphone

L’autre projet de l’inventeur était de créer un système capable de diffuser de la musique à travers… le téléphone. Étant donné que le son provenait du déplacement d’électrons, on pouvait très bien le faire voyager à travers les fils électriques. Cela fonctionnait, mais comme le système demandait beaucoup de puissance, cela avait tendance à parasiter les conversations téléphoniques des autres utilisateurs.

 

Au final, Thaddeus Cahill a fait faillite et son Telharmonium a fini en pièces détachées. Mais, il a été le premier à concevoir un instrument capable en théorie de reproduire n’importe quel son.

 

 

Réalisateur : Nicolas Beguet

Nom de l'auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 11/03/19

Modifié le 12/11/20

Ce contenu est proposé par