icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Radio France

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Arts, musique et culture07:00Publié le 21/12/2022

Claude Debussy, un nouveau langage musical

La musique classique, c'est magique !

Avec son œuvre Prélude à l’après-midi d’un faune, créée en 1894 et reconnue comme le premier jalon de la musique moderne, Claude Debussy (1862-1918) invente un nouveau langage musical et propulse la musique dans le XXe siècle. Explications.

Qui est Claude Debussy ?

Claude Debussy naît en 1862 dans une famille de modestes commerçants installés à Saint-Germain-en-Laye, près de Paris. Il prend ses premiers cours de piano à huit ans, et réussit, deux ans plus tard, le concours d’entrée au Conservatoire de Paris. Aussi gentil qu’indiscipliné, le jeune Debussy a des résultats très inégaux. Un professeur signale dans son bulletin : « Nature intelligente mais bizarre. Ecrit mal la musique ». Dans ses partitions, Debussy se permet de ne pas respecter les règles de l’harmonie héritées des siècles précédents. Il veut être libre de s’exprimer en musique comme bon lui semble. Ses professeurs lui reconnaissent un tempérament d’artiste mais lui prédisent un avenir difficile... En effet, à 23 ans, il remporte le prestigieux prix de Rome qui lui donne le droit de passer trois ans à la Villa Médicis, une résidence pour jeunes artistes. Logé, nourri, payé pour composer, il élabore ses premières œuvres. Mais celles-ci sont globalement mal accueillies par l’institution, jugées trop originales !

Debussy, inventeur d'un nouveau langage musical

A Rome, le jeune Debussy définit son idéal musical. Dans une lettre à un ami, il écrit : « Je me suis mis en tête de faire une œuvre dans une couleur spéciale, devant donner le plus de sensations possibles. » Selon lui, la musique a une telle puissance d’évocation qu’elle peut solliciter les cinq sens (l’ouïe, la vue, l’odorat, le goût et le toucher). Pour ce faire, Debussy choisit de s'affranchir des strictes règles de l’écriture musicale et de rompre avec la tradition. En 1889, pendant l’exposition universelle de Paris, grande manifestation où les pays industrialisés exposent leurs innovations techniques et leurs découvertes, Debussy entend pour la première fois des musiques du monde. Il découvre de nouveaux rythmes, nouvelles sonorités et  nouvelle gamme... la gamme pentatonique. Qu'est-ce que c'est ? Une gamme est une série de notes. En Europe, les musiciens n’utilisaient alors que la gamme diatonique(do ré mi fa sol la si). Une gamme pentatonique désigne une série de cinq notes. Celle que découvre Debussy vient d'Asie (do ré mi sol la). En l'adoptant, Debussy dispose d’un nouvel alphabet.

Fort de cet alphabet inconnu en Europe et des règles d’écriture libérées de la tradition, Claude Debussy obtient son nouveau langage musical. Il dispose désormais d’un moyen d’expression pour réaliser son projet.

Le travail de Debussy divise l'opinion

Debussy s’inspire d’un poème de Stéphane Mallarmé pour composer Prélude à l’après-midi d’un faune. Selon lui, grâce à ce nouveau langage, la musique a le pouvoir de créer des impressions telles que voir un paysage, sentir les odeurs de la forêt, le goût du raisin sucré sur le bout de la langue, ou encore la chaleur de l’été sur la peau. L'œuvre Prélude à l’après-midi d’un faune révèle Debussy au grand public. Mais sa musique divise. Ses détracteurs accusent le compositeur de détruire la musique classique. Ses partisans saluent le renouveau de la musique française qu'il incarne. Un débat qui n'atteint pas Debussy. A la veille de la Première Guerre mondiale, il veut défendre la musique française contre les influences venues de l’étranger. Il vante une musique française pleine de « clarté, de simplicité, d’élégance », héritée d'une tradition qui remonte à Jean-Philippe Rameau, grand compositeur de la période baroque. Rien à voir, dit-il, avec « les boursouflures et la pédanterie » de la musique allemande, alors incarnée par Richard Wagner. Debussy a admiré Wagner dans sa jeunesse mais c’est bien fini !

Claude Debussy meurt d’un cancer en 1918, avant le rétablissement de la paix. Son œuvre a contribué à propulser la musique dans l’époque moderne.

J’écris pour les petits enfants du XXe siècle.

Claude Debussy

► Découvre tous les épisodes de La musique classique, c'est magique !

Réalisateur : Sabine Quindou, Pierrick Servais

Nom de l'auteur : Sabine Quindou

Producteur : Big Company Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 21/12/22

Modifié le 21/12/22

Ce contenu est proposé par