Vidéo : Petite histoire de la grande musique

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Radio France
Arts, musique et culture07:00Publié le 20/12/2022

Petite histoire de la grande musique

La musique classique, c'est magique !

La musique classique c’est quoi exactement ? C’est l’ensemble de la musique occidentale que l’on appelle « savante » par opposition à la musique dite « populaire ». Elle couvre plusieurs siècles du Moyen Âge à nos jours, et connaît quatre grandes périodes que nous présente Sabine.

La période baroque, du XVIIe à la moitié du XVIIIe siècle

Orfeo, composé au tout début du XVIIe siècle par l’Italien Claudio Monteverdi, est considéré comme le premier opéra de l’histoire. Cette œuvre marque symboliquement le début de la période baroque et le début d’une longue histoire au cours de laquelle les musiciens vont gagner leur liberté.

Louis XIV, un règne en musique

Sous l’influence de Louis XIV, la musique orchestrale se développe dans toute l’Europe. Au XVIIe le roi français est le plus puissant souverain d’Europe. Dans son château de Versailles, le Roi-Soleil vit dans le luxe et la musique accompagne toutes ses activités. Une musique baroque très sophistiquée, parfois même exubérante !

Louis XIV crée la première académie de musique pour former des musiciens d’excellence, qui sont ensuite employés au château, au sein des premiers orchestres permanents : un pour accompagner la messe ; un pour divertir la famille royale ; et encore un pour la chasse.

Ce modèle est rapidement imité par tous les souverains d’Europe. Le plus souvent, les compositeurs baroques travaillent sur commande. Par exemple, l’Allemand Jean-Sébastien Bach est employé par la ville de Leipzig, dans le duché de Saxe. Considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands compositeurs au monde, sa mort en 1750 marque symboliquement la fin de la période baroque.

La période classique, de la moitié à la fin du XVIIIe siècle

Le XVIIIe est le siècle des Lumières. Celui des connaissances qui éclairent le monde. Les savants réalisent alors des progrès dans tous les domaines : chimie, physique, biologie...

Si en musique la période classique est courte, elle provoque néanmoins de grands changements. Elle aussi est étudiée comme une science. Une science qui explique le fonctionnement de la nature : en utilisant leurs découvertes sur les sons et les notes, les musiciens créent alors des mélodies qu’ils jugent plus naturelles.

Mozart et Beethoven s’éloignent du pouvoir 

L’Allemand Wolfgang Amadeus Mozart et son nouveau style musical séduisent la bourgeoisie : les hommes d’affaires, les banquiers, les avocats. La musique sort des églises et des salons de la noblesse pour être jouée dans les théâtres. Mozart dit lui-même qu’il préfère écrire pour ce public, loin des ordres de l’empereur Joseph II.

Un autre compositeur allemand, Ludwig van Beethoven, refuse tout emploi pour préserver sa liberté de création. Beethoven est le tout premier musicien indépendant de l’histoire, vivant de ses concerts et du soutien de ses mécènes. Sa musique ne s’adresse plus à Dieu, ni à l'empereur, mais à toute l’humanité. Sous son influence, la musique classique entre dans sa période romantique.

La période romantique au XIXe siècle

Elle s’étend tout au long du siècle de la révolution industrielle : des premières usines et des premiers trains jusqu’à l’invention du gramophone, qui permet d’écouter de la musique chez soi. Les compositeurs sont enfin reconnus comme de véritables artistes.

Dans Le Lac des cygnes et son histoire d’amour impossible, le Russe Piotr Ilitch Tchaïkovski raconte sa propre détresse : il aimait les hommes, un crime sévèrement puni dans la Russie du XIXe. Il est l’un des premiers européens à effectuer une tournée triomphale jusqu’aux Etats-Unis.

La période moderne, du XXe siècle à nos jours

Le XXe est le siècle des avions, des fusées, des téléphones et des ordinateurs, autant de machines à haute technologie pour se connecter au monde entier. Mais c’est aussi le siècle des deux guerres mondiales, de la bombe nucléaire et de la pollution massive. La musique entre alors dans la période moderne qui dure jusqu’à aujourd’hui.

Les compositeurs ont conquis une totale liberté d’expression, à tel point qu’ils inventent de nouvelles façons d’écrire et de jouer la musique. Comme le Polonais Krysztof Penderecki : pas une seule note sur ses partitions. Une de ses œuvres rend hommage aux victimes d’Hiroshima. Ses sons dissonants nous font ressentir la panique et la souffrance des Japonais après l’explosion de la première bombe nucléaire en 1945.

► Découvre tous les épisodes de La musique classique, c'est magique !

Réalisateur : Sabine Quindou, Pierrick Servais

Nom de l'auteur : Sabine Quindou

Producteur : Big Company Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 20/12/22

Modifié le 19/01/23

Ce contenu est proposé par