Vidéo : Comment de mauvaises imitations ont finalement donné de bons claviers numériques ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture03:51Publié le 20/02/2019

Comment de mauvaises imitations ont finalement donné de bons claviers numériques ?

Les folles inventions musicales avec PV NOVA

Les synthés et les pianos électriques ont souvent essayé d’imiter, tant bien que mal, d’autres instruments. En effet, il existe des claviers qui ont parfaitement raté leur imitation et qui ont pourtant marqué l’histoire de la musique. Florilège.

 

Fender Rhodes, Wurlitzer, CP-70 : instruments stars des années 1960-1970

Durant la Seconde Guerre mondiale, Harold Rhodes, pianiste, entre dans l’US Air Force. Il est chargé de booster le moral des soldats blessés au front. Comme il est compliqué de transporter un piano, il décide alors d’en construire une version plus petite et plus légère. Il remplace les cordes en acier par de l’aluminium, récupéré sur les ailes de bombardier. Les sons ne ressemblent pas à ceux du piano.

 

Pourtant, son instrument, le Fender Rhodes, connaît un immense succès. Des versions plus grandes et amplifiées vont voir le jour. On va retrouver ce son très particulier sur beaucoup de morceaux des années 1960 et 1970, comme dans Riders on the Storm des Doors.

 

Autre instrument qui a essayé d’imiter le piano : le Wurlitzer. Créé dans les années 50, cet instrument est un piano électrique au son très spécifique. Il devient la marque de fabrique du groupe Supertramp. Il y a également le CP-70, inventé par Yamaha, qu’on entend sur New Year’s Day de U2, et qui se rapproche déjà un peu du piano.

Mellotron : une mauvaise imitation de flûte utilisée par les Beatles

Apparu dans les années 1960, le Mellotron est un des premiers instruments à utiliser des samples. Contrairement à beaucoup de synthés qui essaient de reproduire le son de divers instruments, le Mellotron fonctionne avec des échantillons de sons. C’est un peu comme une cassette audio.

 

Mais à l’époque, les techniques de samplings ne sont pas très au point. Et les sons imitant le violon ou la flûte ne sont pas très réels. Pourtant, beaucoup de musiciens ont trouvé les sonorités intéressantes. C’est ainsi que le son de flûte du Mellotron s’est retrouvé sur des morceaux cultissimes, comme Strawberry Fields Forever des Beatles ou encore Stairway to heaven de Led Zeppelin.

Le clavinet, un instrument emblématique de la funk et du reggae

Dans la même idée, il y a le clavinet. Inventé en 1964, ce piano électrique était destiné aux musiciens classiques, puisqu’il était censé constituer une sorte de clavecin portatif. Le son qui en sort ne ressemble pas beaucoup au clavecin.

 

Mais une fois de plus, la sonorité de cet instrument va séduire des musiciens, pas du tout classiques. Le Clavinet va même devenir un des sons emblématiques de la funk et du reggae. On l’entend notamment dans le titre Superstition de Stevie Wonder.

 

 

Le TR-808, autre instrument de musique défectueux, va connaître un immense succès. 

 

Réalisateur : Nicolas Beguet

Nom de l'auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 20/02/19

Modifié le 12/11/20

Ce contenu est proposé par