Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Arts et culture04:00

PV Nova explique ce qu'est un studio d'enregistrement multipiste.

Qu'est-ce qu'un studio d'enregistrement multipiste ?

Mais… avant l’invention du multipistes ? Ah oui, c’était un peu plus compliqué. Générique !

Actuellement, quand on enregistre en studio, on passe par une table de mixage. Chaque piste correspond à un instrument. Par exemple sur la première piste, on a enregistré la guitare, ici la basse et sur celle-ci la batterie. Et les trois en même temps ça donne...
Hyper pratique sauf qu’avant 1955, on n’avait que des enregistreurs monopistes : une seule piste pour tous les instruments. Et c’était un peu embêtant parce dans un enregistrement monopiste, la moindre erreur oblige à reprendre l’intégralité du morceau avec l’intégralité des musiciens. Autre souci : dans un monopiste, euh… y a qu’une piste. Je sais, c’est fou.

Non ce que je veux dire, c’est qu’on ne peut pas appliquer un traitement différent à chaque instrument. Regardez avec un multipiste, je trouve que la basse est trop forte ? Je baisse la piste. Je veux rajouter un effet sur la guitare ? Je l’ajoute juste sur la guitare. Je trouve que la batterie a un son un peu trop grave ? Je rajoute des aigus, juste sur la batterie. C’est génial !

Tiens, je vous fais écouter un morceau, essayez de deviner pourquoi il n'aurait pas pu être enregistré sur un monopiste ?

C’est la chanteuse Imogen Heap qui fait toutes les voix, en les enregistrant chacune sur une piste différente. Pareil pour Queen, Lady Gaga...

Grâce à l’enregistreur multipiste, un artiste peut enregistrer plusieurs voix, mais il peut aussi jouer plusieurs instruments. Sur son premier album solo, Paul Mc Cartney, un des anciens Beatles, joue TOUS les instruments : guitare, basse, batterie, piano, tout !  Et il chantait aussi.

Moi-même, à titre personnel, je joue tous les instruments sur mes trois premiers albums...

Dans le genre, le groupe Boston a fait encore mieux. A la base, c’est juste un mec, Tom Scholz qui enregistre quasiment tout seul un album dans sa cave où il a installé un petit studio. Il va le présenter à une maison de disques qui lui signe un contrat. Et là le mec se dit : « Ah mince, ça veut dire qu’il va y avoir des concerts, comment que je vais faire ? » 

Alors en urgence, il fonde un groupe, il écrit sur l’album que la basse a été jouée par Machin, la batterie par Truc, c’est complètement du pipeau. L’album se vend à 17 millions d’exemplaires ! Et le plus drôle dans l’histoire, c’est que la maison de disques n’a jamais été au courant que cet album dont elle vendait des cartons entiers avait été enregistré par un mec tout seul dans sa cave !

La magie du multipiste... et le talent du mec aussi...

Bref, je pense que vous aurez compris que ce jour de 1955 où le multipiste a été inventé… c’était une bonne journée. 

Ciao tout le monde ! 

Réalisateur : Nicolas Beguet

Nom de l'auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 07/02/19

Modifié le 08/07/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par