Vidéo : Le Studio multipiste

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture04:00Publié le 07/02/2019

PV Nova explique ce qu'est un studio d'enregistrement multipiste et pourquoi cette invention a ouvert de nouvelles possibilités aux chanteurs.

 

Le multipiste, un outil pratique pour l’enregistrement

Actuellement, quand on enregistre en studio, on passe par une table de mixage. Chaque piste correspond à un instrument. Par exemple sur la première piste, on a enregistré la guitare, la deuxième, la basse et sur la troisième, la batterie. Quand on lance les trois en même temps, cela donne une musique.


C’est un outil hyper pratique sauf qu’avant 1955, on n’avait que des enregistreurs monopistes : une seule piste pour tous les instruments. L’inconvénient d’un enregistrement monopiste, c’est que la moindre erreur oblige à reprendre l’intégralité du morceau avec l’intégralité des musiciens. 

 

Autre souci du monopiste : on ne peut pas appliquer un traitement différent à chaque instrument. Par exemple avec un multipiste, si on trouve que la basse est trop forte, alors on peut baisser son volume. Si on veut rajouter un effet sur la guitare, on l’ajoute juste sur la guitare. Si on trouve que la batterie a un son un peu trop grave, on peut rajouter des aigus, juste sur la batterie.

Multipiste : des possibilités nouvelles pour les chanteurs

Grâce à l’enregistreur multipiste, un artiste peut enregistrer plusieurs voix et jouer plusieurs instruments. Sur son premier album solo, Paul Mc Cartney, un des anciens Beatles, joue tous les instruments : guitare, basse, batterie, piano, tout ! Et il chantait aussi.

 

Le groupe Boston a fait encore mieux. À la base, Tom Scholz a enregistré quasiment tout seul un album dans sa cave où il a installé un petit studio. Il l’a présenté à une maison de disques qui lui a signé un contrat. Puis, il s’est aperçu que pour les concerts, il lui fallait des musiciens car il ne pouvait pas jouer tous les instruments en même temps.

 

Alors en urgence, il fonde un groupe. Il écrit sur l’album que la basse a été jouée par les musiciens de son groupe. L’album se vend à 17 millions d’exemplaires ! Et le plus drôle dans l’histoire, c’est que la maison de disques n’a jamais été au courant que cet album dont elle vendait des cartons entiers avait été enregistré par un homme tout seul dans sa cave.

 

Réalisateur : Nicolas Beguet

Nom de l'auteur : Benjamin Valière; PV NOVA

Producteur : France Télévisions; Goldenia studios

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 07/02/19

Modifié le 12/11/20

Ce contenu est proposé par