Vidéo : Les rôles du microbiote sur la santé

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Sciences de la vie et de la Terre04:29Publié le 25/08/2021

Les rôles du microbiote sur la santé

Corpus, paroles d'experts

Digestion, protection de l’organisme et développement sont les rôles émergents du microbiote sur la santé. Explications avec Marc-André Selosse, microbiologiste, professeur au Muséum national d'histoire naturelle et professeur invité aux universités de Gdansk et Viçosa.

Le microbiote fait partie de l'organisme

Les rôles du microbiote (bactéries et levures) sur la santé humaine ont été essentiellement reconstitués grâce à des études réalisées sur des souris. Ce microbiote est une partie de nous, on a presque autant de microbes que de cellules dans l'organisme. Ils sont nous car ils sont au cœur de nos fonctions.

Microbiote et digestion des aliments

Les bactéries et levures du tube digestif produisent des vitamines et régulent l'utilisation des aliments dans l'organisme.

Microbiote et protection de l'organisme

Le rôle protecteur du microbiote se décline en deux mécanismes :

  1. Direct : les bactéries que nous avons sur la peau ou dans le tube digestif occupent le terrain, font main basse sur les ressources, produisent des antibiotiques limitant l'installation de pathogènes. ► Exemple : 20 % d'entre nous ont sur la peau des staphylocoques dorés mais ne développeront jamais de graves maladies telles que la septicémie. Pourquoi ? On connaît un autre staphylocoque, le staphylocoque de Lyon qui produit un antibiotique, la lugdunine, un anti-staphylocoque doré. Résultat : le staphylocoque doré est en quelque sorte muselé par ses compagnons d'existence sur la peau ou dans le nez.
  2. Indirect : depuis l'enfance, le microbiote contribue à développer le système immunitaire, c'est-à-dire à permettre d'avoir un système immunitaire adulte, capable de répondre aux agressions, sans sur-réponse. Cela induit à la fois la stimulation de certains mécanismes, mais aussi des freins sur des mécanismes d'hyper-réponse. Ces freins, on les a un peu perdus avec nos microbiotes actuels, insuffisamment diversifiés, qui peuvent causer des allergies, des maladies auto-immunes et de l'asthme.

Microbiote et développement de l'organisme

Le troisième effet du microbiote sur la santé porte sur le développement. On sait aujourd'hui qu'une des composantes de l'autisme chez l'homme est un microbiote différent. Après des milliers d'années d'évolution où nous avons connu des développements de l'organisme, les bactéries ont acquis un rôle dans un « bon » développement, un développement standard. Sans ces bactéries, notre développement ne suit pas la route ordinaire, ce qui génère des inquiétudes.

Hygiène excessive et microbiote modifié

Aujourd'hui, on sait que les microbiotes des Occidentaux, sous l'effet d'une hygiène excessive, ne sont plus aussi divers qu'auparavant. On le constate notamment dans l'enfance où le développement du système immunitaire, du système nerveux, est affecté. Si l'hygiène a résolu la transmission de maladies infectieuses, elle s'est accompagnée d'une augmentation des maladies auto-immunes (maladie de Crohn, la sclérose en plaques, l'autisme, le diabète ou l'obésité). Toutes ces maladies apparaissent aujourd'hui peu ou prou liées à un dysfonctionnement ou à une modification du microbiote.

 

► Découvrez également la vidéo Les fermentations alimentaires, entretien avec le microbiologiste Marc-André Selosse.

Réalisateur : Luc Taramini

Producteur : Réseau Canopé / Universcience

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 25/08/21

Modifié le 25/08/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !