Vidéo : « Lettres persanes », Montesquieu

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Français05:50Publié le 16/05/2022

« Lettres persanes », Montesquieu

Félix déLIRE avec Félix Radu

Le livre Lettres persanes est un roman épistolaire écrit par Montesquieu en 1721. Dans cet échange de lettres, deux voyageurs persans livrent leurs points de vue sur la France. Découverte et analyse avec Félix Radu de cette œuvre critique de la société française du XVIIIe siècle.

Qui est Montesquieu ?

Montesquieu (1689-1755) est un écrivain et un philosophe des Lumières. Il est l’une des figures majeures de ce mouvement. Il côtoie et estime d’autres Lumières, comme Voltaire et D’Alembert. Montesquieu a d'ailleurs participé à l’Encyclopédie de Diderot, un autre philosophe des Lumières.
En 1721, Montesquieu se fait connaître avec les Lettres persanes qu’il publie anonymement. La raison : le sujet traité est polémique. D’ailleurs, en 1751, le Vatican interdit le livre. Lorsque les Lettres persanes sont publiées, le succès est fulgurant. L’œuvre est rééditée une trentaine de fois. En 1754, Montesquieu décide d’ajouter des lettres supplémentaires pour allonger son roman.

Que raconte les Lettres persanes ?

En 1715, la visite d’ambassadeurs persans à la cour de Louis XIV suscite une fascination autour de la culture orientale, car c’est une autre manière de s’habiller, de se comporter et de parler. Montesquieu s'inspire de cet événement pour écrire les Lettres persanes. L'auteur y raconte la visite en France de deux voyageurs persans, Usbek et Rica. Ces derniers livrent leurs impressions dans des lettres adressées à leurs amis perses et européens. A travers le regard de ces étrangers, la France est vue sous un angle inédit : la vie à Paris, les coutumes et les habitudes françaises apparaissent tantôt complètement absurdes, parfois comiques, parfois choquantes.

Quelle analyse ?

Adopter un point de vue étranger est un stratagème utilisé par Montesquieu pour critiquer la société française, dénoncer la monarchie absolue et se moquer de la papauté. En déplaçant le regard, l’auteur fait percevoir plus facilement toutes les aspérités. C’est un appel au respect de la diversité des points de vue.
A la fin du roman, Montesquieu prône l’indépendance des femmes. En effet, dans la dernière lettre, Roxane, une esclave sexuelle du harem, répond à Usbek. On y perçoit une femme libre, indépendante et moderne dans sa parole, ce qui était rare pour l’époque.  
 

 Pour aller plus loin, découvrez la fiche de révision sur les Lettres persanes de Montesquieu.

► ► Et découvrez toutes les vidéos de la série Félix déLIRE avec Félix Radu.

Réalisateur : Alexandre Mehring

Nom de l'auteur : Félix Radu

Producteur : CALT PRODUCTION

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 16/05/22

Modifié le 01/07/22

Ce contenu est proposé par