icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Sport02:01Publié le 03/05/2024

Para athlétisme : la classification et le franchissement de ligne

Les règles des disciplines aux Jeux olympiques

Le para athlétisme est l'un des 1ers sports intégré aux Jeux paralympiques de Rome en 1960. Parmi tous les sports paralympiques, l’athlétisme est celui qui compte le plus grand nombre de type de handicaps chez les athlètes. Ce qui nécessite une classification un peu complexe. On t'explique comment elle fonctionne.

Comment classifie-t-on le handicap ?

Pour répartir les athlètes, selon leur discipline et en tenant compte de leur handicap, il existe des chiffres et des lettres. Côté lettres, il y en a 2 :

  • T pour track, la piste en anglais, pour les courses et les sauts.
  • F pour field, le champ en anglais, qui correspond aux lancers.

Puis viennent les nombres. Un athlète peut être classé 10, 12, 33, 45 ... tout va dépendre de son type de handicap. Le 1er chiffre, celui de la dizaine entre 1 et 5 :

  • Le 1 concerne les déficiences visuelles.
  • Le 2 les déficiences intellectuelles.
  • Le 3 les déficiences d’origines cérébrales.
  • Le 4 concerne les athlètes amputés ou assimilés.
  • Le 5 correspond aux déficiences motrices suite à une atteinte de la moelle épinière ou assimilées.

Le 2nd chiffre permet de mesurer la gravité du handicap : de 0 à 9. 9 étant le handicap le plus léger, et non l’inverse. Par exemple, un athlète qui a une déficience visuelle et qui concourt en sprint sera dans la catégorie T.10, s'il est aveugle. Mais T.19, si son handicap est plus léger. Entre les deux, des tas de nuances sont possibles.

Un guide pour les déficients visuels

Des athlètes avec une déficience visuelle concourent aux JO avec, à leur côté sur la piste, une ou un guide à qui ils sont reliés par une petite sangle :

  • d’une longueur maximale de 50 centimètres, elle est fixée au bras ou à la main
  • le guide ne doit pas tirer, pousser ou propulser l’athlète durant l’épreuve
  • le guide doit impérativement franchir la ligne après le coureur ou la coureuse. Sinon cela serait éliminatoire.

Et comme il n’y a que 8 couloirs sur une piste d’athlétisme, avec 2 personnes reliées, 2 couloirs sont attribués. Là où le guide doit s’assurer que l’athlète ne sorte pas de son couloir. Et, il n’y a que 4 places en finale des épreuves de sprint en para athlétisme pour personnes déficientes visuels.
 

👉 Découvre toutes les vidéos des Règles des disciplines aux Jeux olympiques

Auteur : Pierre Chassagnieux

Producteur : France TV studio

Année de copyright : 2024

Année de production : 2024

Année de diffusion : 2024

Publié le 03/05/24

Modifié le 17/06/24

Ce contenu est proposé par