Vidéo : A quoi sert le chef d'orchestre ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Radio France

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Arts, musique et culture07:00Publié le 20/12/2022

A quoi sert le chef d'orchestre ?

La musique classique, c'est magique !

Un chef d’orchestre est d’abord un musicien, car diriger un orchestre, c’est à la fois technique et artistique. La fonction naît véritablement au XIXe siècle. Avant, on parle plutôt de chef de chœur. Les explications de Sabine et de Chloé Dufresne, jeune cheffe qui dirige l’Orchestre national de France.

Le rôle du chef d’orchestre

L’aspect technique du travail d’un chef d’orchestre, c’est de montrer à combien de temps est écrite la musique. De la main droite, il donne le rythme en battant la mesure, pour que tout le monde joue bien ensemble.

L’aspect artistique, c’est l’interprétation de la musique que donne le chef d’orchestre. Ce sont des gestes de la main gauche, plus ou moins sensibles. Un vocabulaire de gestes qui permet de transmettre l’émotion aux musiciens, qui eux vont la transmettre dans le son.

La naissance du chef d’orchestre

Pendant la période baroque de la musique, du XVIIe au milieu du XVIIIe siècle, les orchestres comptent peu de musiciens et sont souvent dirigés par l’un d’eux. Le claveciniste par exemple, ou le premier violon dont l’archet, avec sa mèche blanche, est visible de tous. La figure du chef d’orchestre apparaît au milieu du XVIIIe, sous l’influence de Jean-Baptiste Lully, compositeur de Louis XIV. Il se place face au public (le roi et ses invités de la noblesse) et marque la cadence en frappant le sol avec une grosse canne en bois massif.

Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, pendant la période classique de la musique, les orchestres prennent de l’ampleur (50 à 60 musiciens). Le poste de chef d’orchestre devient alors permanent :

  • désormais, il fait face aux musiciens pour mieux communiquer avec eux.
  • de célèbres compositeurs remplissent cette fonction, lors de la première interprétation d’une de leurs œuvres notamment, avec plus ou moins de succès. Mozart s’en sort très bien. Beethoven, dont l’audition est mauvaise, un peu moins.

Un chef d’orchestre désormais indispensable

Au XIXe, pendant la période romantique de la musique, l’effectif des orchestres monte à 90, voire 100 musiciens. On ne peut plus se passer de chef. Les œuvres deviennent de plus en plus personnelles. Les compositeurs expriment leur vision du monde. C’est le Français Hector Berlioz qui rédige le premier traité théorique sur la direction d’orchestre. L’Allemand Hans van Bulow, ami de Richard Wagner, est le premier à avoir une véritable carrière de chef d’orchestre.

Au XXe siècle, certains chefs vont devenir des stars, grâce à la radio et à la télévision. Comme Arturo Toscanini, Herbert von Karajan, Leonard Bernstein ou Gustavo Dudamel.

► Découvre tous les épisodes de La musique classique, c'est magique !

Réalisateur : Sabine Quindou, Pierrick Servais

Nom de l'auteur : Sabine Quindou

Producteur : Big Company Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 20/12/22

Modifié le 20/12/22

Ce contenu est proposé par