Vidéo : Comment Champollion a traduit les hiéroglyphes ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:07Publié le 26/10/2022

Comment Champollion a traduit les hiéroglyphes ?

Le palais des hiéroglyphes, sur les traces de Champollion

Quel est le secret de Champollion pour traduire les hiéroglyphes grâce à la pierre de Rosette ? Dès son plus jeune âge, passionné par l’étude des langues, Champollion apprend l’hébreu, l’arabe, le syriaque, l’araméen... Des heures d’apprentissage qui vont lui servir par la suite, pour réussir à traduire les hiéroglyphes.

Champollion s’aide de ses connaissances et de son observation 

  • Il connaît le grec et décrypte le nom de Ptolémée sur la pierre de Rosette. 
  • Par rapprochements, il en déduit l’emplacement du nom de Ptolémée dans le cartouche. 
  • Il connaît les hiéroglyphes des sept lettres qui composent le nom du Roi. 
  • A partir du nom de Cléopâtre, il fait de même, vérifiant les lettres communes. 

Le génie de Champollion 

Pour les noms de pharaons antérieurs à la période grecque, il fait appel à ses connaissances linguistiques, mais pour comprendre la langue des anciens, il se rend à l'évidence, il doit maîtriser le copte. Il décide alors d’apprendre cette langue. Issu du système hiéroglyphique, le copte utilise l’alphabet grec et est présent dans les textes liturgiques. Par la suite, Champollion peut poursuivre la traduction et décrypte un à un les cartouches royaux.

Le triple mécanisme de l’écriture hiéroglyphique 

C’est « un système complexe, une écriture tout à la fois figurative, symbolique et phonétique, dans un même texte, une même phrase, je dirais presque dans le même mot ». Après dix années d’études et de recherches, Champollion réussit à craquer le code des hiéroglyphes avec succès.

 

► Découvrez la grande aventure de Champollion, père de l'égyptologie.

Réalisateur : Patrick Cabouat

Producteur : Bleu Kobalt

Année de copyright : 2022

Publié le 26/10/22

Modifié le 26/10/22

Ce contenu est proposé par