Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Enseignement moral et civique02:25

La crise des réfugiés

Decod'actu

Au niveau mondial, le nombre de migrants a explosé l'an dernier. Selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), les personnes quittant leur pays d'origine étaient environ 2 millions dans les années 50, 20 millions dans les années 90, et 53 millions en 2015. Rapporté à la France, ce serait comme si la quasi totalité de la population fuyait l'Hexagone ! En ce qui concerne l’Europe on parle de plus de 700 000 personnes qui ont traversé la méditerranée en 2015 au péril de leur vie. Tandis que cette déferlante secouait notre continent, une polémique est rapidement  apparue : fallait-il parler de réfugiés ou de migrants pour parler de ces hommes, de ces femmes et de ces enfants massés dans des embarcations de fortune dans l’espoir de venir rejoindre le centre de l’Europe ? La différence est importante car si tous les réfugiés sont des migrants, tous les migrants ne sont pas des réfugiés.

Qu'est-ce qu'un migrant et qu'est-ce qu'un réfugié ? 

On parle de migrants pour désigner toute personne qui quitte son foyer qui se déplace d’un lieu à un autre. Un migrant peut quitter son lieu de vie volontairement. C’est le cas des migrants économiques qui déménagent pour trouver un travail dans l’espoir d’une vie meilleure. Certaines migrations sont aussi forcées, on part de chez soi pour échapper à la guerre, à des catastrophes naturelles.

La notion de réfugié est au contraire beaucoup plus restrictive. Un texte de loi international, la convention de Genève adoptée en 1951, précise qu’un réfugié est une personne qui craint avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques en cas de retour dans son pays.

Quel est l'organisme qui détermine le statut de réfugié ? 

En France c’est l’office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) qui détermine quels sont ceux parmi l’ensemble des migrants qui peuvent obtenir le statut de réfugiés. L'’opération prend parfois plusieurs mois ou plusieurs années mais cette attente n’est pas vaine car en France une personne qui se voit accorder ce statut peut obtenir un titre de séjour et résider légalement sur le territoire pendant au moins 10 ans. Les notions de réfugiés et de migrants renvoient à des réalités différentes et les mots ont un sens.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Léo Pajon

Producteur : Corner Prod

Année de copyright : 2016

Année de production : 2016

Année de diffusion : 2016

Publié le 02/03/16

Modifié le 17/02/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par