vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Histoire03:26

Les deux Corées

Géopoliticus

Occupée par le Japon depuis 1895, la Corée est libérée en 1945 par les troupes américaines et soviétiques qui se rejoignent au 38e parallèle.

Chaque superpuissance installe dans la péninsule un régime ami : communiste au nord, capitaliste au sud. La République populaire démocratique de Corée et la République de Corée sont créées en 1948 sous la forme de dictatures militaires.

La guerre de Corée : la séparation entre Nord et Sud

En 1950, le nord-coréen Kim Il-sung tente d’opérer une réunification des deux Corées par la force. Aidé par les Chinois et les Soviétiques, il conquiert une partie du Sud. En réponse, les Américains montent une opération militaire multinationale. Ils reconquièrent ce territoire au prix de lourdes pertes de chaque côté. Cette guerre fait au moins 3 millions de morts, dont 2 millions civils. C’est le pire conflit de la guerre froide. Un armistice est signé en 1953. Le 38e parallèle redevient la frontière imperméable entre les deux Corées.

La Corée du Sud, grâce à l’aide financière américaine, va connaître un développement économique important. Dans les années 1980, elle se démocratise, alors que la Corée du Nord devient un régime communiste héréditaire. Tous contacts entre les deux pays sont interdits. Dans les années 1990, la Corée du Nord développe un programme nucléaire et balistique.

Vers la voie de l’apaisement ?

En 1998, Kim Dae-jung, ancien dissident, est élu président de la Corée du Sud. Il lance la Sunshine policy, une politique qui vise à développer les contacts avec son voisin du Nord. Mais en 2001, le président américain George W. Bush place la Corée du Nord dans « l’Axe du mal », aux côtés de l’Iran et de l’Irak.

Après la guerre d’Irak de 2003, les dirigeants nord-coréens concluent que l’arme nucléaire est indispensable à la survie du régime. Selon eux, si Saddam Hussein en avait disposé, il n’aurait pas été renversé.

Kim Jong-un prend le pouvoir à Pyongyang en 2011 à la mort de son père. Il multiplie en 2017 les essais nucléaires, ce qui amène Donald Trump à faire peser la menace d’un affrontement. Le monde tremble. Mais Moon Jae-in, élu à Séoul en 2017, reprend le dialogue et profite des jeux Olympiques d’hiver de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, pour faire un geste vers Pyongyang. Les deux Corées font alors délégation commune, marquant spectaculairement l’apaisement.

La situation est depuis moins tendue. Mais il est peu probable que la Corée du Nord accepte de renoncer à l’arme nucléaire, assurance vie du régime. La réunification n’est pas non plus envisageable, l’écart économique entre les deux Corées la rendant inaccessible. L’espoir repose désormais dans la stabilisation de la situation.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Pascal Boniface

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Publié le 17/12/19

Modifié le 17/12/19

arrow
voir plus