#Sida : faut-il toujours avoir peur ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 02/12/19Modifié le 06/12/19

Sur le même sujet

Ce dimanche, c’était la journée mondiale de lutte contre le sida. Tous les ans depuis 1988, le 1er décembre est l’occasion de rappeler que, chaque jour, ce virus infecte 5 000 jeunes âgés de 15 à 24 ans dans le monde (source OMS). Malgré ces chiffres, les jeunes avouent se sentir mal informés sur le sujet. Si le sida a fait des ravages dans les années 80, aujourd’hui cette maladie fait moins peur. Les raisons ? L’existence de traitements médicaux. Mais également, la circulation de mythes et de fausses informations sur les réseaux sociaux. Trente ans après la découverte du virus, sommes-nous réellement plus renseignés sur le sida qu’auparavant ? Nous en protégeons-nous plus ? Zoom nous en dit plus.

Le sida, c’est quoi au juste ?

Depuis 1981, on dénombre le décès de 32 millions de personnes (source Sidaction). Le sida (Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) est une maladie causée par un virus, le VIH. En quarante ans, la situation a heureusement évolué, grâce aux progrès de la recherche médicale, et à la mobilisation des associations dans la prévention contre ce fléau. Aujourd’hui, le sida fait moins peur, surtout aux nouvelles générations.

Baisse des tests de dépistage du VIH

« Pour les jeunes, le sida est une maladie de vieux», s’alarme Sandrine Fournier, directrice du service des programmes France du Sidaction. Résultat : ils n’ont pas assez recours au dépistage du VIH, et ne sont pas vraiment à l’écoute des messages de prévention ». En effet, 26 % des 15-24 ans s’estiment mal informés sur le sida (sondage IFOP 2019). Un chiffre inquiétant car il n’avait pas été aussi haut depuis dix ans.

Fake news et préservatif boudé

Autre signal d’alarme : la prévention contre le sida souffre également de la circulation néfaste de fake news et de théories du complot sur les réseaux sociaux. Cette désinformation favorise les conduites à risque et les rapports sexuels non protégés. L’avancée des traitements pour les malades du VIH et le développement de médicaments préventifs dédramatisent la maladie qui reste toujours mortelle. Pourtant le virus est toujours bien présent. « Il est urgent de redévelopper le réflexe de prévention », souligne Sandrine Fournier. Car, en France, seuls 58 % des lycéens déclarent utiliser systématiquement le préservatif (Etude Opinion Way pour la SMEREP, 2016).

Concours vidéo du Sidaction

Pour sensibiliser les jeunes, les associations multiplient les actions originales. Le Sidaction vient par exemple d’initier un concours vidéo dédié aux 15-25 ans. Iris Mittenaere, Miss France et Miss Univers 2016, lance un appel à candidature pour la réalisation d’un film de 3 minutes autour de la question du virus du sida. Un moyen de plus de sensibiliser les plus jeunes générations et de participer activement à la lutte contre le sida.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :