Vidéo : Vision poétique du monde autour de « L'Huître » de Francis Ponge (9 avril)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français27:12

Vision poétique du monde autour de « L'Huître » de Francis Ponge (9 avril)

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, le professeur de français Laurent étudie le poème « L’Huître » de Francis Ponge, extrait du recueil Le Parti pris des choses et paru en 1942, dans le cadre du thème « visions poétiques du monde ».

Ill propose de découvrir le regard personnel de Francis Ponge sur notre monde immédiat et quotidien, sa vision poétique d’objets auxquels nous ne prêtons pas forcément attention, que nous ne
regardons pas précisément par habitude ou indifférence comme du pain, un cageot, des êtres vivants comme un escargot, des plantes, des saisons et donc d’une huître.
Regarder et dire le monde en poésie, à travers l’étude de ce poème pose un regard neuf porté sur les choses banales dès lors qu’on les observe attentivement, que l’on les nomme autrement et nous interroge sur la façon dont un objet du quotidien peut-il se transfigurer grâce au travail d’un artiste sur le langage et devenir un sujet poétique.

Téléchargez le support du cours en PDF.

Visions poétiques du monde

France Ponge est un poète du XXe siècle. Dans son recueil Le Parti pris des choses, il s'intéresse à des objets banals de la vie quotidienne et tente d'y trouver une certaine beauté. Il y présente sa perception du monde.

Le poème en prose, écrit comme une définition du dictionnaire, reprend la forme graphique de l'huître : un grand paragraphe (une moitié de coquille), un autre grand paragraphe (la deuxième moitié de coquille), et un petit paragraphe (la perle). On y repère également des allitérations (répétitions de sons issus de consonnes) et des assonnances (répétitions de sons issus de voyelles).

« L’Huître » de Francis Ponge, 1942

L'huître, de la grosseur d'un galet moyen, est d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre. C'est un monde opiniâtrement clos. Pourtant on peut l'ouvrir : il faut alors la tenir au creux d'un torchon, se servir d'un couteau ébréché et peu franc, s'y reprendre à plusieurs fois. Les doigts curieux s'y coupent, s'y cassent les ongles : c'est un travail grossier. Les coups qu'on lui porte marquent son enveloppe de ronds blancs, d'une sorte de halos. A l'intérieur l'on trouve tout un monde, à boire et à manger : sous un firmament (à proprement parler) de nacre, les cieux d'en dessus s'affaissent sur les cieux d'en dessous, pour ne plus former qu'une mare, un sachet visqueux et verdâtre, qui flue et reflue à l'odeur et à la vue, frangé d'une dentelle noirâtre sur les bords. Parfois très rare une formule perle à leur gosier de nacre, d'où l'on trouve aussitôt à s'orner.

Etude du texte

A la découverte de ce poème, quelles impressions sont les vôtres ? Quels éléments (mots, images…) ont retenu votre attention et susciter un plaisir, une curiosité de lecture et d’écoute ?

Comparons la forme du texte de Francis Ponge avec celle de l’huître. Que repérons-vous ou devinons-vous ?

Observons à présent le contenu du poème. Quel en est le sujet ?

Comment caractériser l’huître ? Quelle nouvelle dimension ?

Comment aborder ce monde est -il opiniâtrement clos ?

Connaissez-vous le sens de l’expression « parti pris ? Quelle signification peut-elle avoir ici ?

En relisant à haute voix le poème, qu’entendez-vous apparaître ? Quelles impressions cela laisse-t-il au lecteur ?

Quels mots, expressions et phrases retiennent ainsi votre attention ? Quels effets sémantiques y sont créés ?

Propositions d'activités

L’huître comme objet esthétique : étude du tableau d’Edouard Manet, Nature morte avec huîtres et citrons, 1876.
Activité d’écriture : adoptez votre propre parti pris des choses qui vous entourent. Choisissez un objet banal, appuyez-vous sur la définition qu’en donne le dictionnaire. Puis, à la manière de Francis Ponge, écrivez un court poème en prose donnant à la fois votre propre vision de l’objet en utilisant, à sa votre guise, les jeux empruntés par lui, ses trouvailles verbales, ses effets sonores ,graphiques, phonétiques, étymologiques.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 09/04/20

Modifié le 17/06/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par