icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Philo02:35Publié le 10/05/2023

Fama demande de largent à sa mère pour aller au concert de son artiste préférée. « Mais cest pas de la musique, cest du bruit ! » répond sa mère. « Et ce que tu mas montré lautre jour, le monument emballé dans du tissu, cest de lart peut-être ? », répond Fama. Dans ce banal échange mère-fille se cache une question philosophique : où commence et où sarrête lArt ?

L'art et le jugement esthétique

À première vue, on peut dire quil y a art lorsquil y a production dune œuvre belle. Mais alors, comme Socrate dès lAntiquité, on doit se demander « quest-ce donc que le beau ? »

Pour le définir, Emmanuel Kant opère des distinctions :

  • Le beau est différent de lutile : contrairement à lobjet, l’œuvre belle ne répond à aucun besoin. Devant un tableau ou une musique, on ne demande pas « à quoi ça sert ? » car on répondra toujours : « à rien » ! : Aller au concert ne sera daucune utilité ! Mais la musique est belle pour Fama, et bruyante pour sa mère… Le beau, cest « subjectif » ?
  • Le beau est différent de lagréable. Une œuvre belle doit procurer plus quune sensation subjective, sinon je dis simplement quelle me plaît. Elle est belle si je postule quelle peut l’être aussi pour les autres. Le beau est un jugement universalisable. Mais chez Fama, la mère et la fille s’écharpent sur deux œuvres contemporaines. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, les artistes ont décidé de bousculer le beau et de nous provoquer. Mettre un urinoir dans un musée en fait-il une œuvre dart ?

L'art comme une expérience

Le philosophe allemand Walter Benjamin propose de changer notre perception de l’œuvre dart. Avec lapparition des nouvelles techniques, l’œuvre nest plus sacrée (comme l’était un tableau de la Renaissance, par exemple) car elle nest plus unique. Elle peut être reproduite à linfini (un film, une photo ou un morceau de musique). On peut se demander si elle ne devient pas aussi un pur produit commercial issu dune industrie qui vise à vendre le plus dexemplaires possibles. Walter Benjamin le prend en compte. L'œuvre perd peut-être de son « aura » mais elle ouvre « des champs nouveaux et insoupçonnés » dans les sensations quelle provoque en nous.

Lart se définit alors par lexpérience quil nous donne à vivre : ce que recherche Fama en allant à son concert, c'est une expérience nouvelle. Un moment unique. Une expérience collective. Elle doit juste le faire comprendre à sa mère…

💡 Philosopher, cest peut-être apprendre à vivre lart comme une expérience ?

► Retrouve toutes les notions au programme dans Les clés de la philo.

 

👉 Et regarde aussi l'interview de Léa Veinstein et Olivier Marquézy (autrice et réalisateur de la série).

 

Réalisateur : Olivier Marquézy

Nom de l'auteur : Léa Veinstein

Producteur : La Générale de Production

Année de copyright : 2023

Année de production : 2023

Année de diffusion : 2023

Publié le 10/05/23

Modifié le 15/11/23

Ce contenu est proposé par