Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

La stratégie de paix allemande

Apocalypse : la Première Guerre mondiale
Publié le 10/03/14Modifié le 12/11/19

1917 : l'Allemagne sur le front russe

Le 15 novembre 1917, pour maintenir la présence italienne dans la guerre, 100 000 soldats français et britanniques sont chargés de bloquer l'avancée allemande et autrichienne vers Venise. Les alliés arrêtent les Autrichiens et font de nombreux prisonniers. Les soldats issus de tout l'empire austro-hongrois en ont assez. Ils parlent de mutineries, d'indépendance. Leur empereur Charles Ier craignant la contagion de la révolte veut négocier pour obtenir la paix. Mais Guillaume II s'y refuse. Il croit encore à une victoire. Son plan : précipiter le retrait la Russie du conflit pour transférer les armées de l'Est vers l'Ouest. Dans ce but, le général Ludendorff a favorisé le retour à Saint-Pétersbourg du principal agitateur politique russe : Lénine. Après avoir écrit des livres sur la prise de pouvoir du communisme, il vivait en exil en Suisse. Si les Allemands ont financé son voyage et son parti c'est parce que ceux qui ont chassé le tsar en février 1917 continuent à se battre. Si Ludendorff a voulu cette alliance contre-nature c'est parce que Lénine proclame qu'il retirera la Russie de la guerre.

 

Pour en savoir plus sur la Première Guerre mondiale, découvrez en vidéo :

Réalisateur : Isabelle Clarke, Daniel Costelle

Producteur : CC&C, idéacom International Inc

Année de production : 2014

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :