Vidéo : Le jeûne en question

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Sciences de la vie et de la Terre02:44Publié le 24/08/2021

Le jeûne en question

Corpus, paroles d'experts

Le jeûne est une pratique très ancienne dans l’histoire de l’humanité. La plupart des religions le prônent, le jeûne a alors une dimension spirituelle : on se « décentre de soi-même » pour s’ouvrir sur autre chose que soi-même. Aujourd’hui, comme l’explique le médecin nutritionniste Jean-Michel Lecerf, on lui attribue beaucoup de vertus bénéfiques pour la santé.

Jeûner ne guérit pas

Un rapport de l'Inserm, en 2013, a montré qu'il n'y avait aucune preuve scientifique aujourd'hui de bénéfice du jeûne pour guérir des maladies. Des gens le pratiquent et se sentent mieux. Mais ça ne guérit rien. En revanche, quand il y a des excès alimentaires, la raison, c'est de mettre l'organisme au repos pendant une journée.
Mais prôner le jeûne comme moyen de bien manger, c'est de l'antinutrition. On finit par croire qu'une bonne nutrition, c'est de ne pas manger, alors qu'on essaie d'apprendre aux gens qu'une bonne nutrition, c'est d'apprendre à bien manger.

On ne jeûne pas à tout âge

Aujourd'hui, peut-être, on pourrait dire que le jeûne, une fois par semaine, n'est pas très dangereux. Mais quand on prend de l'âge, ce qui n'est pas le cas des élèves, et que l'on dépasse 24h, a fortiori 48h pour jeûner, on va perdre du poids, des graisses, mais aussi du muscle.
Ce muscle, on ne va jamais le retrouver quand on prend de l'âge. Ce n'est pas un conseil pertinent, aujourd'hui, de prôner le jeûne pour bien se nourrir. Le jeûne comme outil thérapeutique ou de prévention n'a pas aujourd'hui fait ses preuves.
 

Réalisateur : Luc Taramini

Producteur : Réseau Canopé / Universcience

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 24/08/21

Modifié le 30/08/21

Ce contenu est proposé par