Vidéo : Royaume-Uni et Europe, entre amour et désamour

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
INA
TV5MONDE
Histoire05:21Publié le 06/05/2022

Royaume-Uni et Europe, entre amour et désamour

La grande explication

Le 23 juin 2016, les Anglais sont appelés aux urnes pour décider de leur avenir au sein de l'Union européenne. L'Europe retient son souffle... Le Royaume-Uni s'apprête à mettre un terme à la tumultueuse relation qu’il entretient avec elle depuis soixante-dix ans.

Réticence anglaise face au projet européen

En 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le leader conservateur anglais Winston Churchill livre à Zurich l’un de ses plus célèbres discours. Il prône la réconciliation franco-allemande et l’idée d’une unité européenne, dans laquelle il ne voit pourtant pas le Royaume-Uni. 

« Nous devons ériger quelque chose comme les États-Unis d’Europe ».

Winston Churchill (1946)

 

Trois ans plus tard, en 1949, c’est à Londres que le statut du Conseil de l’Europe est signé. Les Britanniques restent malgré tout à distance de cette Europe naissante et de son projet supranational auquel ils n’adhèrent pas. En 1951, ils refusent ainsi de rejoindre la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), ancêtre de l’Union européenne. Mais le Royaume-Uni est de plus en plus isolé sur la scène internationale. Son empire colonial s’effondre tandis que ses relations avec les Etats-Unis ne cessent de se détériorer. 

Entrée du Royaume-Uni dans la CEE

En 1961, face à la croissance économique très rapide des pays de la Communauté économique européenne (CEE), le Royaume-Uni dépose une première candidature pour adhérer au marché commun. Mais le général de Gaulle s’y oppose fermement. En 1963, lors d’une conférence de presse retentissante, le chef d’Etat français met son veto à la candidature anglaise. Quatre ans plus tard, en 1967, le Royaume-Uni réitère sa demande d’adhésion. Et le président français y répond par un nouveau refus. Après le départ fracassant du général de Gaulle, son ancien premier ministre Georges Pompidou, anglophile et européen convaincu, est élu en 1969. Le 1er janvier 1973, le Royaume-Uni intègre enfin la CEE en même temps que l’Irlande et le Danemark. L’Europe compte désormais neuf pays. Malgré tout, le Royaume-Uni reste un membre à part.

Royaume-Uni et refus de l'euro

A peine entré dans la CEE, le Royaume-Uni se demande déjà s'il devrait en sortir et interroge sa population par référendum. Les pro-européens gagnent haut la main avec 67,2 % des voix. Mais en 1979, les Britanniques, qui veulent gérer librement leur politique monétaire, refusent de participer à la création du système monétaire européen (SME). La même année, Margaret Thatcher est élue Première ministre. Dès son arrivée à Downing Street, celle que l'on surnomme bientôt « la Dame de fer » dénonce le déséquilibre entre la contribution de son pays au budget européen et ce qu'il en retire. En 1992, les Britanniques ratifient le traité de Maastricht mais refusent à nouveau la monnaie unique. Dix ans plus tard, l'euro fait son arrivée dans de nombreux pays d'Europe, mais pas au Royaume-Uni. Ensemble, la Grande-Bretagne et l’Europe vont tout de même connaître de réelles avancées, comme la construction du tunnel sous la Manche, en 1994. Quatre ans plus tard, l’Union européenne contribue fortement à l’accord de paix nord-irlandais qui met fin à 30 ans d’une guerre civile sanglante. Mais au fil des années, alors que le pays traverse une crise économique, un sentiment de défiance vis-à-vis de l’UE se renforce au sein de la population.

Vers le Brexit

En 2016, le Premier ministre David Cameron organise un référendum dans l’espoir de renégocier la place du Royaume-Uni en Europe. Un pari politique risqué... Si certains exultent, d'autres craignent les conséquences de cette décision inédite. Vient alors le temps des négociations ardues sur les conditions de ce Brexit. Le 24 décembre 2020, après quatre années d’échanges houleux, un accord est trouvé in extremis. Le Royaume-Uni n’est plus membre de l’Union européenne. Britanniques et Européens entament désormais une nouvelle page de leur histoire.

 

 Découvrez notre dossier complet sur L'Union européenne.

► Retrouvez tous les épisodes de La grande explication.

Réalisateur : Eloïse Fagard

Nom de l'auteur : Eloïse Fagard et Flore-Anne d’Arcimoles

Producteur : INA avec la participation de France Télévisions et TV5Monde

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 06/05/22

Modifié le 10/05/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !