Vidéo : La politique européenne et internationale sous de Gaulle

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:37

La politique européenne et internationale sous de Gaulle

De Gaulle, l'histoire d'un géant

Dans un contexte de guerre froide, Charles de Gaulle met en place, entre 1962 et 1964, une politique étrangère qui a pour but de redonner à la France une place forte dans le monde et de bâtir une Europe solide et puissante.  

La réconciliation franco-allemande, prémice d'une Europe solide

Pour Charles de Gaulle, la première étape de sa politique étrangère passe par la réconciliation franco-allemande. En septembre 1958, alors qu’il n’est pas encore président, le général de Gaulle invite le chancelier allemand de la RFA, Konrad Adenauer, à son domicile familial à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne). C’est un événement historique. Ensuite, il y a eu deux autres rencontres : la visite officielle de Konrad Adenauer en France en juillet 1962, puis deux mois plus tard celle de Charles de Gaulle en Allemagne. Là-bas, le président français est accueilli triomphalement. En 1963, les deux pays signent un traité scellant la réconciliation franco-allemande.

Avec cette réconciliation, Charles de Gaulle avait pour objectif à terme de détacher l’Allemagne fédérale de l’influence des États-Unis. Dans la même volonté, il s’oppose à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le marché commun. Charles de Gaulle estime que l’Angleterre est le cheval de Troie de l’Amérique.

L'indépendance de la France vis-à-vis de l’influence américaine

En mars 1964, il fait un premier voyage au Mexique. Quelques mois plus tard, il entame une tournée dans toute l’Amérique latine. Il visite 10 pays où il exhorte ses hôtes à prendre ses distances avec les États-Unis. À chacune de ses visites, les foules sont immenses. Charles de Gaulle et la France fascinent. 

La même année, le général de Gaulle est le premier président à établir des relations diplomatiques avec la Chine de Mao Zedong. Il a dit à l’ambassadeur des États-Unis : « Les Chinois ne seront pas toujours communistes. Il faut compter tout au plus une cinquantaine d’années. ».

Admiratif du général de Gaulle, Fidel Castro rend un hommage appuyé à sa politique étrangère : « Il y a plusieurs choses dans la politique internationale de de Gaulle avec lesquelles je sympathise sincèrement. Son attitude ferme et résolue à défendre son indépendance vis-à-vis des États-Unis, sa manifestation du sentiment national français, de pleine et absolue souveraineté devant toute tutelle. », dit le leader cubain dans une interview télévisée.

 

À 75 ans, Charles de Gaulle semble au sommet de sa gloire. L’épreuve de la guerre d’Algérie s’éloigne et la France bénéficie de la croissance exceptionnelle des Trente Glorieuses. Mais, l’usure du pouvoir et les grèves de mai 1968 vont compromettre cet équilibre.

Réalisateur : Jean-Pierre Cottet

Producteur : Martange Productions

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Publié le 09/11/20

Modifié le 09/11/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par