Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
Arte
sso_title
sso_description
Spécialités02:11

Les cyclones sont plus nombreux qu'avant

Data science vs Fake

Y a-t-il plus de cyclones qu'avant ?

On entend parfois dire qu’ aujourd’hui les cyclones sont plus nombreux qu’avant à cause du réchauffement climatique. Qu’en est-il réellement ? Allons voir les chiffres !

Pour le siècle à venir, des experts du climat prévoient une augmentation pouvant aller jusqu’à 11% des cyclones de forte intensité et la multiplication de phénomènes extrêmes, comme l’ouragan Irma de septembre 2017 où les vents ont atteint un record de vitesse à plus de 300km/h.

Depuis 100 ans, 33 ouragans de catégorie 5, les plus destructeurs, ont été comptabilisés dans l’océan Atlantique dont 1/3 depuis l’an 2000. Mais le nombre de cyclones tropicaux n’est recensé précisément que depuis 1967 de même que leur intensité, grâce aux données satellite par le National Hurricane Center, le Centre américain des ouragans. Résultat : hormis le pic de 2005, on constate une moyenne stable de 11,8 phénomènes cycloniques par an dans l’océan Atlantique avec ces dernières années, un peu moins de cyclones de catégorie 1 et 2 et autant, voire un peu plus d’évènements de catégorie 3, 4 et 5.

Sur les 20 dernières années, on compte environ 80 à 85 phénomènes cycloniques par an sur l’ensemble des océans. Mais la stabilité de ces chiffres masque une autre réalité car il est certain que la hausse du niveau de la mer, la croissance des populations côtières, ainsi que la dégradation des milieux naturels vont augmenter l’exposition aux risques cycloniques et que le réchauffement climatique en cours, lié aux activités humaines, aura des conséquences sur l’intensité des ouragans même si en moyenne les cyclones ne sont pas plus nombreux qu’avant.

Réalisateur : Pascal Goblot

Producteur : Escalenta, Universcience, Arte G.E.I.E, France Télévisions, IRD, INSERM

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Publié le 12/10/18

Modifié le 04/12/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par