Vidéo : Mouvements de convection terrestre et mouvements lithosphériques

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre04:59

Mouvements de convection terrestre et mouvements lithosphériques

Sciences de la vie et de la Terre 3e

Pour préparer l’épreuve de SVT au brevet, nous vous proposons un bilan des connaissances à savoir sur les mouvements de convection terrestre et les mouvements lithosphériques.

 

Introduction

La surface de la Terre est découpée en plaques lithosphériques qui se déplacent les unes par rapport aux autres. Vous connaissez aussi cette expérience où on chauffe du matériel dans un bécher (de l’huile). On observe des mouvements de convection, c’est-à-dire qu’il y a un déplacement de matériel chaud en fonction de leur densité. On va faire ici l’analogie avec le globe terrestre.

Les mouvement interne du globe

La Terre en son cœur a accumulé pleins d’énergie. Cette énergie se manifeste par une chaleur que dégage la planète. Conséquence : à certains endroits du globe, les roches sont chauffées. Elles deviennent alors peu denses et elles se déplacent vers la surface du globe. Dans le modèle terrestre, ce sont des roches qui restent à l’état solide. Les mouvements sont lents.

Au niveau de l’asthénosphère, le matériel chaud monte car il est peu dense. Cette remontée provoque son refroidissement. Ensuite, il se déplace latéralement et finit par redescendre dans les profondeurs. Il y a une sorte de boucle de convection au sein de l’asthénosphère.

Les mouvements de surface des plaques lithosphériques

Les dorsales

Ces mouvements asthénosphériques sont en réalité les moteurs des mouvements de plaques lithosphériques. À l’aplomb des zones où du matériel asthénosphérique remonte vers la surface, on trouve les dorsales. Il y a avoir une fusion partielle de matériel : formation d’un magma et volcanisme. Les dorsales sont des zones de volcans, la plupart du temps, situées sous la mer (exemple : dorsale Pacifique et milieu de l’Atlantique).

Les zones de subduction

À d’autres endroits du globe, la descente de matériel asthénosphérique correspond à la zone de subduction. La descente de ce matériel asthénosphérique froid est donc dense. Il correspond aussi aux zones en surface du globe où du matériel plonge en profondeur.

→ Donc, les mouvements asthénosphériques (boucles de convections) sont le moteur des déplacements en surface des plaques lithosphériques. On retrouve les dorsales et les zones de subductions.

Les marges passives

Les troisièmes frontières entre continents et océans sont des zones où les plaques sont attachées l’une à l’autre. Ils ne correspondent pas à des zones de remontés ou de descente de matériel asthénosphériques. Ils sont donc des zones qu’on appelle « marges passives ». Elles ne sont le lieu ni de volcanisme, ni sismicité.

 

Conclusion

Les mouvements lithosphériques (convergence ou divergence) sont dus à des mouvements asthénosphériques en profondeur qu’on appelle des boucles de convection.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2017

Année de production : 2017

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par