Vidéo : Cyrano de Bergerac, anormal ou hors normes ? (25 juin)

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Français27:21

Cyrano de Bergerac, anormal ou hors normes ? (25 juin)

Les cours Lumni - Collège

Dans ce cours, le prof de français Mathieu propose de réfléchir à la norme.

Téléchargez le support du cours en pdf.

Qu’est-ce que la norme ?

Dans le dictionnaire, nous trouvons cette définition : « Ensemble des règles de conduite intériorisées par les membres d’une société donnée et sous-tendue par un système de valeurs ». L’adjectif « intériorisées » montre la subjectivité de la définition. C’est-à-dire qu’une norme peut être propre à chacun et qu’elle ne peut être discutée. On se pose alors la question de sa légitimé. Peut on interroger les normes sociales ? C’est ce que nous allons faire avec la pièce d’Edmond Rostand : Cyrano de Bergerac.

Une description entre dithyrambe et moquerie

Cyrano de Bergerac a été inspiré d’un personnage réel du XVIIe siècle : Savinien Hercule Cyrano dit De Bergerac. C’est un esprit libre, un épéiste et un homme de lettres. Avec autant de qualité, on peut déjà penser qu’il s’agit d’un personnage hors normes.

Au début de la pièce, Cyrano n’est pas encore arrivé sur scène mais les personnages déjà présents parlent de lui. Il est présenté comme « des moins ordinaires ». Ils usent d’adjectifs différents pour le définir : rimeur, bretteur, physicien, musicien. On imagine un homme complet plein de qualités. Son apparence, cependant, est moins flatteuse. Elle est dite « hétéroclite », qui veut dire « qui s’écarte de la norme stricte ». En effet, son nez est si grand que c’est le seul élément que l’on retient de lui. On oscille donc entre un personnage extraordinaire et ridicule. En somme, les personnages n’ont de cesse de parler de lui, ce qui fait bel et bien de Cyrano un personnage hors normes.

Cyrano contre le Vicomte : une querelle de lettres

Lorsque Cyrano apparait, il brise les normes sociales en interrompant une pièce de théâtre. Il se met donc toute la salle à dos. Mais le fait qu’il soit seul contre tous nous le rend sympathique, surtout quand il s’oppose au Vicomte, un personnage très normé. Le Vicomte tente de se moquer de son nez mais Cyrano retourne la situation. Sa moquerie est si faible d’esprit qu’il l’aide en lui donnant moultes exemples. Il est chef d’orchestre de sa propre raillerie qui devient celle du Vicomte. Au final, le Cyrano trouve grâce aux yeux de la salle et du lecteur par son caractère hors normes.

Être hors normes : seul contre tous ?

Cyrano est un esprit libre. Mais ses valeurs se heurtent à la réalité lorsqu’il est question d’accepter un mécénat. Il veut rester un artiste libre et ne pas être le pantin d’un mécène. Son amis Lebret lui rappelle l’intérêt d’être dans la norme sociale : « tout seul, soit, mais pas contre tous ». A force d’être hors normes, Cyrano se fera des ennemis. Où doit-on alors tracer la ligne ? Cyrano de Bergerac nous donne matière à réfléchir.

Réalisateur : Didier Fraisse

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2020

Publié le 25/06/20

Modifié le 22/07/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par