Vidéo : EC : La Chine, des recompositions spatiales multiples

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Géographie06:57

EC : La Chine, des recompositions spatiales multiples

Géographie - E3C

Pour les épreuves communes d’histoire-géographie en première, on se penche aujourd’hui sur le sujet de géographie suivant : « Quels sont les effets de la mondialisation sur l’organisation de l’espace chinois ? ». Comment structurer son texte ? Quelles connaissances apprises dans l’année faut-il mobiliser ? Voici nos conseils.

Plan

  1. L’ouverture d’un grand pays
  2. À l’échelle nationale : la valorisation du littoral
  3. D’autres recomposition aux échelles locales.

Vous avez une heure pour rédiger votre texte. Si vous tombez sur des sujets sur la Chine, il faut mobiliser les notions vues dans l’année : les espaces productifs, les phénomènes de métropolisation et de littoralisation. Ces notions s’appliquent particulièrement bien à la Chine.

Introduction

  • La Chine et la mondialisation sont liées. La mondialisation est devenue une question très importante en géographie notamment lorsque la Chine s’est ouverte dans les années 1980-1990.
  • La Chine influence le monde et le monde influence la Chine. Donc, elle est au cœur du processus de mondialisation.
  • Son territoire, très vaste, est donc affecté par cette mondialisation.

1. L’ouverture d’un grand pays

Conseil : dans une première partie, il est préférable de faire une contextualisation où vous allez présenter la situation géographique de la Chine et faire une brève historique de l’exploitation du littoral chinois.

Situation géographique

- La Chine est un très grand pays de plus de 9 millions de km².

- Le pays est assez pauvre en ressources. La Chine est importatrice de matières premières.

- Mais, cet État a un énorme potentiel : sa façade littorale très importante ouvrant sur l’océan Pacifique.

Brève historique

- Cette façade littorale n’a pas toujours été exploitée. À l’époque du Maoïsme, la Chine était plutôt repliée vers l’intérieur du territoire. Le président Mao Zedongavait pour objectif de développer le pays à partir des masses paysannes de l’intérieur.

- Dans les années 1970, Deng Xiaoping a pris la suite de Mao. Le pays s’est alors ouvert aux investissements étrangers. L’économie chinoise a basculé vers le littoral.

→ Donc, cette mise en valeur du littoral est relativement récente dans l’histoire chinoise.

2. À l’échelle nationale : la valorisation du littoral

Conseil : dans la deuxième et la troisième partie, interrogez-vous sur plusieurs échelles (nationale, puis locale). Expliquez rapidement comment la Chine est devenue un acteur de la mondialisation.

Tripartisme de l’espace chinois.

Dans les années 1980, la vocation première de la Chine était un pays atelier qui fabriquait à faible coût. Donc, le pays a pu développer des capacités commerciales très importantes et des capacités portuaires sur le littoral chinois. C’est ce que nous avons identifié sur ce schéma. On y constate une organisation tripartite de l’espace. C’est la conséquence de l’entrée de la Chine dans la mondialisation :

 

Image contenu
©lesbonsprofs.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- La ligne bleue montre que la façade Pacifique est une interface entre la Chine et le reste du monde.

- Le littoral représenté en rouge est saturé d’activités et de populations. C’est la partie la plus dense du territoire.

- En jaune, ce sont des espaces en réserve qui correspondent à la Chine intérieure. Très peuplée, elle peut encore servir de réservoir de main d’œuvres.

- Les petites flèches vers l’intérieur du pays montrent un dynamisme : il y a une forme de retour à l’intérieur du territoire.

- En blanc, il s’agit des espaces marginaux de la Chine. Ces espaces désertiques peu peuplés sont appelés à être valorisés dans le grand projet de route de la soie. Pensé par le président Xi Jinping, ce projet pourrait tourner l’avenir de la Chine vers l’occident.

3. D’autres recomposition aux échelles locales

Conseil : cette année, le terme de recomposition est central en géographie. Le mettre dans des copies est bien vu.

À une plus petite échelle, c’est-à-dire sur des territoires moins importants, on constate d’autres recompositions.

Transition urbaine : la mégapolisation

- En Chine, on constate une transition urbaine, actuellement en cours dans le pays.

- Le pays est majoritairement citadin depuis assez peu de temps (entre 55 % et 60 % de la population).

- Cela a provoqué des gigantesques métropoles où il y a une concentration de populations. Sur le schéma, on l’identifié par de gros points rouges : Pékin, Shanghai, l’ensemble formé par Shenzhen, Canton, Hong Kong et la mégapole de Chongqing à l’intérieur du territoire chinois.

Effets sur les territoires

Conseil : quand on parle de mondialisation, il faut évoquer les effets sur les territoires, notamment les effets négatifs. Les problèmes environnementaux devront être évoqués dans la fin du devoir.

- En Chine, les effets négatives sont liés à l’activité industrielle et à l’activité des transports. L’est de la Chine est parcouru par des axes de transport qui provoquent le fameux mitage (étalement urbain non maîtrisé) des espaces ruraux. Ces espaces étaient libres jusqu’à présent.

Conclusion

On peut s’interroger sur ce que pourrait être une nouvelle étape de l’intégration de la Chine dans la mondialisation et des effets que cette mondialisation pourrait avoir sur son territoire. On peut ainsi s'interroger sur la capacité de la Chine à prendre la direction de la révolution verte sur son territoire qui servirait peut-être de modèle pour le reste de la planète.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2016

Année de production : 2016

Publié le 18/08/20

Modifié le 13/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par