Vidéo : La diaspora au service de la puissance : l'exemple de la Chine

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire03:58Publié le 27/05/2022

La diaspora au service de la puissance : l'exemple de la Chine

Géopoliticus

La diaspora chinoise — la population d’origine chinoise vivant hors de Chine —, est la plus importante au monde. Devenue un atout au service de la puissance économique de la Chine, elle sert aussi son rayonnement culturel et politique. Explications.

De l'émigration chinoise à la diaspora

La Chine a une tradition de diaspora, avec des populations installées, pour certaines depuis près d’un millénaire, dans les ports marchands du Japon ou d’Asie du Sud-est. Mais c’est au XIXe siècle que l’émigration chinoise devient massive vers l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie du Sud-est. La population fuit la misère et les troubles politiques. Essentiellement originaires des provinces côtières, donc tournées vers la mer, ces populations s’organisent pour s’entraider une fois sur place. Depuis les années 1980, l’ouverture progressive de la Chine s’est traduite par un très important contingent d’étudiants, dont une partie est restée dans les pays d’accueil. Plus récemment, on relève des mouvements vers l’espace post-soviétique, l’Océanie, l’Amérique latine et l’Afrique, en marge des projets des nouvelles routes de la soie notamment.

Répartition et rôle économique de la diaspora chinoise

Avec environ 50 millions de personnes, la diaspora chinoise est de loin la première au monde, devant la diaspora indienne. Elle est répartie dans le monde entier, avec d’importants foyers en Asie, en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie. Aux États-Unis, on compte près de 3 millions de membres. En France, avec 600 000 personnes, la diaspora chinoise est la plus importante d’Europe. Mais c’est surtout en Asie du Sud-est que la diaspora est très importante, puisque la moitié des chinois d’outre-mer vit dans cette région. A Singapour, elle représente 75 % de la population. En Thaïlande, en Malaisie, au Cambodge ou en Indonésie, elle joue même un rôle de premier plan dans l’économie, la politique et la culture. On considère que 75 % des investissements étrangers en Chine sont associés à la diaspora. En retour, la diaspora est un relais des exportations chinoises, et des relations économiques et commerciales entre la Chine et le pays d’adoption. En Asie du Sud-est, la diaspora est au cœur des activités économiques au risque de soulever des problèmes liés à une trop grande dépendance vis-à-vis de la Chine.

La diaspora, relais d'influence pour la Chine

Consciente des bénéfices à en tirer, la Chine soigne aujourd’hui sa diaspora, avec des médias qui lui sont consacrés, et met en avant une communauté autour de la civilisation et la langue. La diaspora est aussi un relais de l’influence grandissante de la Chine au niveau culturel. Initiés en 2004 et soutenus par Pékin, les instituts Confucius diffusent la langue et la culture à l’étranger, comme le font les alliances françaises. On compte aujourd’hui plus de 500 instituts Confucius dans le monde, dont 17 en France. Ces instituts sont parfois critiqués de servir les ambitions politiques de Pékin.

 

► Découvrez toutes les vidéos de la série Géopoliticus.

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Barthélémy Courmont

Producteur : France Télévisions, Producteur exécutif : Corner Prod

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 27/05/22

Modifié le 01/06/22

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !