Chine, le nouveau maître du monde ?

Géopoliticus
Publié le 13/03/19Modifié le 26/11/19

Sur le même sujet

Jusqu’où ira la Chine ? Pays le plus peuplé du monde avec 1,3 milliard d’habitants, ce territoire qui fait 15 fois la France est la deuxième économie mondiale si l’on retient comme unité de mesure le produit intérieur brut.

Pour mettre la main sur les terres agricoles dont elle a besoin pour nourrir sa croissance démographique (stabilisée à 0,5 % en 2016) et économique (6,9 % en 2017), la Chine multiplie les achats de terres dans le monde entier, en particulier en Afrique et en Europe. Pour étendre son influence, elle développe ses investissements sur les cinq continents. La Chine investit aussi dans les terres rares, ces nouvelles matières premières qui permettent notamment de fabriquer les smartphones et tablettes. Son objectif, asseoir son quasi-monopole dans le secteur.

Dans le même temps, son régime politique n'a jamais paru aussi stable. A 65 ans, Xi Jinping est le maître incontesté du pays. Il occupe toutes les fonctions clés du régime : il est secrétaire général du Parti communiste et président de la Commission militaire centrale. La Chine est dirigée par un parti unique, le Parti communiste chinois, qui s’est avec le temps largement ouvert à l’économie de marché. C’est un modèle autoritaire sur le plan politique et mixte d’un point de vue économique.

Mais quelles sont les limites de la Chine ?

  • L’enjeu écologique tout d’abord. En effet, la croissance économique des dernières années (entre 6 et 7 % depuis 2015) s'est faite au prix d'une forte dégradation de l'environnement. Le nuage toxique qui a recouvert une large partie du nord de la Chine l'hiver 2016 a entraîné un mécontentement de la population. À tel point que le gouvernement a dû promettre de rendre « le ciel bleu » aux Chinois. Si la lutte contre la pollution offre de nouvelles opportunités industrielles, elle représente avant tout un important coût économique pour la population locale. 28 villes du pays ont abandonné le chauffage au charbon pour privilégier le gaz ou l’électricité qui coûtent deux à trois fois plus cher. Dans le même temps, des usines jugées trop polluantes ont été fermées. Des mesures qui renforcent le creusement des inégalités en Chine, où 1 % des citoyens les plus riches possèdent près de 44 % de la richesse totale du pays.
  • Autre frein, les tensions avec les États-Unis sur les exportations et les droits de douanes instaurés par Washington en 2018. Une véritable guerre commerciale est en cours entre Donald Trump et Xi Jinping. Chacun augmente ses droits de douane sur des produits stratégiques. À ce jeu-là, la Chine réplique et rend coup pour coup, mais n’est pas certaine de ne pas y laisser des plumes.

Pollution, tensions avec les autres puissances, la Chine doit donc changer son modèle économique. Après avoir dopé sa croissance grâce aux grands travaux et à l’industrie, elle doit maintenant s’appuyer sur son marché intérieur. Une vraie révolution dont dépend son avenir à moyen terme.

Sur le plan de la politique étrangère, la Chine monte peu à peu en puissance. La rivalité croissante avec le Japon, en particulier du fait des divergences territoriales historiques en mer de Chine, annonce par ailleurs une montée des tensions dans le sous-continent asiatique pour les décennies à venir.

POur aller plus loin

Réalisateur : Maxime Chappet

Nom de l'auteur : Pierre Puchot

Producteur : France Télévisions

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :