Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Spécialités06:21

Instructions élémentaires

L’informatique et ses fondements

Quelles sont les instructions élémentaires en informatique ?

L'affectation

Pour affecter une variable, on lui donne une valeur : par exemple, « i » reçoit une valeur donnée : 0, 17, 42. On peut aussi avoir une valeur calculée à partir d'autres valeurs et d'autres variables : par exemple « i » reçoit « i+1 », donc si « i » vaut « 3 », il vaudra maintenant « 4 ».

Le test

Si une valeur est booléenne (une valeur booléenne est une valeur soit vraie, soit fausse), on exécute une instruction, et si elle est fausse, on exécute une autre instruction. Le test sur le booléen peut être « Est-ce qu'une valeur est plus grande que 10 ? » En fonction du résultat, vrai ou faux,, on exécute une instruction ou une autre instruction.
Un autre type de test : « Est-ce qu'on risque de dépasser les valeurs maximales ou minimales pour un type de variables ? » Par exemple, si on a une valeur entière codée sur un octet entre 0 et 255, on peut avoir envie d'être sûr que l'addition ne va pas dépasser 255.
Encore un autre cas de test : quand on accède à l'intérieur d'un tableau, on veut être sûr qu'on accède à un endroit licite de la mémoire. On va donc tester qu'on est bien entre les 2 bornes d'un tableau.

La séquence

L'ordinateur est capable d'exécuter successivement un certain nombre d'opérations, ici, des instructions. Par exemple, on peut faire une affectation, puis un test, ou une affectation, une boucle et un test, ou un certain nombre d'affectations successives.

La boucle 

« Pour » est la boucle la plus commune avec des tableaux. Pour une certaine variable qui va itérer d'une valeur à une autre valeur, on exécute une certaine instruction. Ça peut servir pour parcourir un tableau, par exemple pour chercher la valeur la plus grande, pour calculer la moyenne ou si on veut remplir un tableau pour l'initialiser.
La boucle « tant que » est plus générale, elle permet donc de faire plus de choses. Une utilisation classique de la boucle « tant que », c'est une suite convergente, c'est-à-dire quand on calcule les itérations d'une certaine suite jusqu'à ce que les valeurs soient suffisamment proches. Il faut faire attention à cette boucle  parce qu'il faut être sûr que le programme s'arrête. On peut effectivement avoir des boucles « tant que » qui ne s'arrêtent pas, et donc un programme qui susceptible de tourner à l'infini.

Avec toutes ces instructions, on peut faire tous les algorithmes du monde. 

Nom de l'auteur : Liliane Kahmsay / Florent Masseglia

Producteur : Inria

Publié le 20/06/19

Modifié le 06/11/19

arrow
voir plus