Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Spécialités02:43

Le langage machine

L’informatique et ses fondements

Le langage machine, qu'est-ce que c'est ?

Gérard Berry l'a dit : « L'ordinateur est complètement bête. » C'est-à-dire qu'il ne sait pas faire quelque chose d'intelligent. La seule intelligence est dans l'esprit du programmeur ou de la programmeuse. L'ordinateur, le Smartphone ou la tablette ne sont pas des objets magiques, et on a besoin de leur expliquer ce qu'ils ont besoin de faire et de leur découper, leur prémâcher les choses à faire. L'algorithmedoit être prémâché dans ses plus infimes détails. Son dispositif électronique est très poussé, très avancé, très compliqué, mais ce que de l'électronique.

QU’EST-CE QUe le langage ASSEMBLEUR ?

L'ordinateur ne sait qu'obéir à des ordres simples (des tâches, des instructions), qui dépendent du processeur : l'assembleur. Ces instructions sont extrêmement limitées et unitaires :

  • déplacer des choses de la mémoire lointaine (mémoire globale) à la mémoire proche (mémoire locale),
  • comparer deux valeurs, 
  • ajouter, multiplier, diviser deux valeurs, 
  • sauter un autre point de programme pour faire des boucles ou des tests.

Exemple : 

« movl » sert à mettre des valeurs dans des registres. On met « 0 » (donc $0) dans un certain registre, et ensuite « 7 » (donc $7) dans un certain registre. Ensuite, on a une comparaison « cmpl » qui va comparer la valeur « 0 » avec ce qu'il y a dans le registre numéro « 4 ». À partir du résultat de cette comparaison, on a un test. En fonction du résultat de ce test, on sautera un autre point du programme (« .L2 »). 

On constate que le langage Assembleur est très difficile à comprendre. C'est pourquoi on va utiliser des langages de plus haut niveau et de la compilation.

Nom de l'auteur : Liliane Kahmsay / Florent Masseglia

Producteur : Inria

Année de diffusion : 2016

Publié le 20/06/19

Modifié le 06/11/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par