Vidéo : Interventions de l'OAS après les accords d'Evian

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:30Publié le 18/03/2022

Interventions de l'OAS après les accords d'Evian

C'était la guerre d'Algérie

Refusant de renoncer à l’Algérie française, l’Organisation de l’Armée Secrète, ou OAS, conteste les accords d’Evian. Elle s'engage alors dans un conflit avec les autorités françaises, en plus de ses exactions contre les populations…

Les Français s’affrontent en Algérie

Alors que les accords d’Evian viennent juste d’être signés, la réaction de l’OAS est immédiate. Le général Salan, à la tête du mouvement, déclare que le cessez-le-feu, qui livre des terres françaises à l’ennemi, est un crime contre l’histoire de la France. Il appelle ses combattants à s’en prendre aux positions ennemies dans les grandes villes d’Algérie.

A Bab El Oued, par exemple, l'OAS interdit l'accès à l'armée française dès le 22 mars, et tue des appelés du contingent, des compatriotes français. En réponse, les forces de l'ordre assiègent la ville. Le 26 mars, l’OAS appelle les Français d’Algérie à manifester dans la rue d’Isly, à Alger, pour mettre fin au blocus de Bab El Oued. La situation dégénère quand des coups de feu se font entendre, entraînant une fusillade par l’armée française qui, officiellement, fera 46 morts.

La terre brûlée et les violences de l’OAS

Les civils prennent conscience que c’en est fini de l’Algérie française, et qu’ils doivent se résoudre à partir. L’OAS, prête à appliquer la politique de la terre brûlée, les incite à incendier les biens qu’ils laisseront derrière eux. Les exactions du mouvement s’intensifient, et de nombreux Algériens sont ainsi assassinés, parfois au cœur même des prisons. Les quartiers musulmans sont pilonnés pendant des jours, attisant un peu plus la colère de la population algérienne.

L’arrestation des dirigeants de l’OAS, comme Salan, un des généraux putschistes, en avril 1962, ne calment pas ces excès de violence. Certains jours, le mouvement se focalise sur des musulmans d’un métier précis, tuant tous ceux que ses membres peuvent croiser. En l’espace de six mois, l’Organisation de l’Armée Secrète a commis quatre fois plus d’attentats que le Front de Libération Nationale en six ans.

Réalisateur : George-Marc benamou, Stéphane Benhamou, Mickaël Gamrasni

Producteur : Siècle Production

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 18/03/22

Modifié le 18/03/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !