Vidéo : Massacres à Oran et exils en 1962

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:15Publié le 18/03/2022

Massacres à Oran et exils en 1962

C'était la guerre d'Algérie

Le massacre d’Oran, qui entraîne la mort de nombreux Européens, est l’ultime élément déclencheur d’un exode massif. Dans les mois qui suivent, ils sont des centaines de milliers à tenter de fuir l’Algérie par tous les moyens.

Le massacre d’Oran

Le 5 juillet 1962, à 11h du matin, une foule issue des quartiers musulmans se regroupe à Oran pour célébrer l’indépendance de l’Algérie. Mais un mouvement de panique se répand quand des coups de feu sont entendus, et que des hommes armés surgissent. Dans la confusion la plus totale, les Européens sont traqués et tués jusque chez eux. La tuerie dure plusieurs heures, et s’intensifie même dans l’après-midi. Notamment dans le quartier du petit lac, où des dizaines de français sont sommairement exécutés.

Pourtant, comme prévu par les accords d’Evian, 18 000 soldats français sont encore présents en Algérie. Mais les officiers ayant reçu l’ordre de Paris de ne pas intervenir, les militaires sont impuissants et ne peuvent qu’assister au massacre. A l’issue de la journée, des centaines d’Européens, mais aussi de musulmans, ont été assassinés, et autant d’autres sont portés disparus.

L’exode massif des Français d’Algérie

Face à la flambée des violences comme celles du massacre d’Oran, et de la menace grandissante qui pèse sur eux, les Français d’Algérie n’ont plus d’autre choix que de quitter leur terre natale. Ainsi, dès la fin du mois de mai, 10 000 d’entre eux embarquent, chaque jour, pour la métropole. Un départ qu’ils doivent de plus effectuer en toute discrétion, à cause de l’OAS qui tente de leur interdire de partir.

La métropole ne semble pas vraiment réaliser l’ampleur de cet exode. Les informations se concentrent davantage sur l’actualité politique de l’Algérie et des Algériens. Pour le gouvernement, les pieds-noirs qui ont dû abandonner leur pays ne sont que des vacanciers. Charles de Gaulle, lui, demande à ce qu’ils soient dispersés en métropole ainsi qu’en Guyane et en Nouvelle-Calédonie, affirmant qu’ils ne sont pas plus de 50 000. Au total, ce sont pourtant un million de personnes qui ont fui l’Algérie en quelques mois.

Réalisateur : George-Marc benamou, Stéphane Benhamou, Mickaël Gamrasni

Producteur : Siècle Production

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 18/03/22

Modifié le 18/03/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau :
Reprise de lecture
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau :
Reprise de lecture
Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !